lundi 21 mai 2018

PHOTOS NOVILLADA NIMES AVEC ADRIEN SALENC ET EL RAFI PRESENTS A RYT LE DIMANCHE 3 JUIN 2018

Retour en image sur la novillada de Nimes du 19/05/2018 et le triomphe de Rafi Raucoule (3 oreilles) remportant la Cape d'Or et sortant par la porte des consuls.
1 oreille pour Adrien Salenc.
Merci à notre consultant MB pour ce reportage.







dimanche 20 mai 2018

SUD OUEST DU 20 MAI

SUD OUEST DU JOUR
Retour sur la novillada de Nîmes avec la présence de 2 ses 3 novilleros Français présents à Captieux pour la novillada Rugby y Toros du dimanche 3 Juin à 17h
Adrien Salenc : 1 oreille.
Rafi Raucoule : 3 oreilles, remportant la Cape d'or et ouvrant la porte des consuls.
Sans oublier Dorian Canton...
Cartel 100 % Français.


NOVILLADA : LOCATION


J-14 : PENSEZ A RESERVER VOS PLACES
NOVILLADA DU 3 JUIN A CAPTIEUX 17H
CARTEL 100% FRANCAIS - NOVILLES EL FREIXO du maestro EL JULI

Location sans frais à la Mairie de Captieux
Du lundi au vendredi : 8h30/12h et 13h30/18h.
Samedi : 9h/12h.
Envoi en lettre suivi : 4 €.
05 56 65 88 95 / 06 37 18 48 02.

1993 – 2017, 24 ans de RUGBY y TOROS ! 1999 – 2017 18 ans de Novillada avec picadors

Voilà près de 25ans qu’une équipe de dynamiques bénévoles sous la houlette du président André DURANTAU (Président fondateur auquel a succédé, 4 années durant, Stéphane PELERIN relayé aujourd'hui par Stéphane BRETHES), organise au cœur de l’Aquitaine une fête conviviale autour de deux passions majeures du Sud-Ouest : le monde du rugby et celui de la tauromachie s’y rencontrent autour de leurs valeurs communes, pour ce qui est devenu le rendez-vous traditionnel du 1er week-end de juin (le second si Pentecôte tombe le premier).



Ce pari audacieux lancé en 1993 et réussi dès la première année, la création d’un concept par l’association de deux thématiques complémentaires, fera école par la suite dans d’autres villes ou ferias.

Au fil des années, le premier tournoi de rugby à caractère local, s’est transformé en rencontre incontournable pour le rugby aquitain. La journée du dimanche, s’est imposée dans le calendrier des dates taurines du sud-ouest comme un rendez-vous de qualité : la ville de Captieux a été récompensée en 2000 en recevant le prix « Traje de Oro » décerné par un jury de medias à la meilleure plaza de novilladas du Sud-ouest.



A Captieux, la tradition taurine remonte à 1963 et débuta par des novilladas sans picadors dont la 2ème , en 1964, permit à Paquirri et son frère Riverita, arrivés de Cadix dans une Traction 7, de faire leur présentation en France. En 1966 on déplora l’effondrement des arènes après un « derby » avec la localité voisine de Grignols au cours d’un inter-villes fort « disputé » et c’est en 1990 que furent construites les nouvelles arènes Jean Sango (les seules arènes fixes de Gironde).



En 1993, l’enthousiaste et persévérant André DURANTAU, aidé par son « pack » de bénévoles et Michel BERTRAND, relançait le mouvement à l’occasion du soixantième anniversaire du S.C.C. (Sporting Club de rugby de Captieux) par l’organisation d’un festival avec picadors. Le Comité des fêtes et le Club Taurin Ricard s’unirent à cette première équipe l’année suivante pour organiser cinq autres festivals au cours desquels défilèrent des grands noms de la tauromachie : Tomas CAMPUZANO, RUIZ MIGUEL, Victor MENDES, CHAMACO, Juan MORA, Richard MILIAN, DENIS LORE, Damaso GONZALEZ, etc. Puis c’est en 1999 que fut organisée la première novillada avec picadors de l’histoire des arènes Jean Sango.



Depuis mars 2001, les aficionados au ballon ovale et à la corrida se retrouvent en hiver lors d’une soirée de gala « La Nuit RUGBY y TOROS » au cours de laquelle ont été reçus des invités prestigieux : Pierre ALBALADEJO, Bernard LAPORTE, Jean-Pierre RIVES ainsi que les maestros PEDRES et JOSELITO, l’éleveur VICTORINO MARTIN pour ne citer qu’eux.



Aujourd’hui, ce qui était au départ un jour de fête est devenu une féria se déroulant du vendredi au dimanche : les tournois de rugby à VII, les expositions d’artistes, les groupes musicaux variés, les animations pour les enfants, un campo de feria, des bodegas et des repas gascons, préparent l’évènement majeur du dimanche avec en apéritif une tienta matinale publique et gratuite (une innovation apparue en 2001) : la novillada avec picadors.