dimanche 6 décembre 2009

Feria Rugby y Toros 2010.

Lors de la réunion des Comités Organisateurs de Corridas et Novilladas du Sud-Ouest, les dates de la Feria Rugby y Toros 2010, ont été annoncées les 4, 5 et 6 juin prochains.

Nous vous livrons le calendrier 2010.

Voici, sauf erreurs lors de la prise de notes, le calendrier de la temporada 2010 du sud-ouest.

Dimanche 24 janvier, journée des Clubs Taurins Gersois.
Dimanche 14 février, novillada de Samadet.
Dimanche 28 février festival d'Arzacq.
Dimanche 7 mars, novillada sans chevaux à Magescq.
Samedi 27 mars, sans chevaux à Vic.
Dimanche 4 avril, corrida et sans chevaux à Aignan.
Lundi 5 avril, novillada et sans chevaux à Mugron.
Dimanche 18 avril, novillada et sans chevaux matinale à Garlin.

Samedi 1er mai, novillada à Aire.
Samedi 8 et dimanche 9 mai, Bolsin de Bougue.
Du 22 au 24 mai, feria de Vic (1 novillada, 3 corridas et 1 concours).

Dimanche 6 juin, novillada et tienta à Captieux.
Dimanche 13 juin, becerrada et tienta à Gimont.
Dimanche 20 juin, corrida à Aire.
Samedi 26 juin, corrida et sans chevaux à La Brède.
Samedi 26 juin, becerrada à Rieumes.
Dimanche 27 juin, novillada et sans chevaux à Rieumes.
Dimanche 27 juin, novillada à Saint-Sever.

Samedi 3 juillet, sans chevaux à Castelnau.
Dimanche 4 juillet, sans chevaux et corrida à Eauze.
Samedi 10 juillet, corrida portugaise à Mimizan.
Dimanche 11 juillet, sans chevaux à Tartas.
Mercredi 14 juillet, becerrada et sans chevaux à Plaisance.
Du 16 au 20 juillet, feria de Mont de Marsan.
Lundi 19 juillet, corrida portugaise à Vieux-Boucau (en nocture).
Samedi 24 juillet, novillada à Garlin.
Dimanche 25 juillet, corrida et novillada à Orthez.
Dimanche 25 juillet, sans chevaux et corrida à Tyrosse.
Lundi 26 juillet, corrida portugaise à Tyrosse.
Samedi 31 juillet, corrida de rejoneo à Bayonne.
Samedi 31 juillet, sans chevaux et novillada à Riscle.

Dimanche 1er et lundi 2 août, novilladas à Hagetmau.
Mardi 3 août, novillada à Villeneuve.
Du jeudi 5 au dimanche 8 août, 4 corridas, 3 sans chevaux et une piquée à Bayonne.
Jeudi 5 août, corrida portugaise à Soustons.
Vendredi 6 août, corrida à Vic.
Samedi 7 août, sans chevaux à Aire.
Samedi 7 et dimanche 8 août, novilladas à Parentis.
Dimanche 8 août, novillada à Soustons.
Du 13 au 17 août, feria de Dax.
Dimanche 15 août, novillada et sans chevaux à Roquefort.
Lundi 16 août, sans chevaux à Vieux-Boucau.
Du 20 au 22 août, feria de Rion.
Dimanche 22 août, becerrada et sans chevaux à Maubourguet.
Dimanche 22 août, becerrada et novillada à Saint-Sever.
Samedi 28 août, sans chevaux à Mimizan.
Dimanche 29 août, novillada de Saint-Perdon.

Samedi 4 et dimanche 5 septembre, sans chevaux et corridas à Bayonne.
Samedi 4 septembre, becerrada à Vieux-Boucau.
Samedi 11 et dimanche 12 septembre, « Toros y Salsa » à Dax.
Dimanche 19 septembre, sans chevaux à Vic.

Dimanche 10 octobre, sans chevaux et capea au Houga.
Samedi 16 octobre, fiestacampera à Plaisance.
Jeudi 11 novembre, sans chevaux à St Sever.

jeudi 2 juillet 2009

mercredi 1 juillet 2009

La tienta du dimanche matin.

Fernando Adrian, initialement prévu, participant à un concours à Barcelone, fut remplacé par Luis Francisco Abanades, 20 ans, né à Madrid.

Diego Fernandez ...........................Antonio Lomelin .....................L. F. Abanades

Les vaches étant de la ganaderia navaraise de Santafé Marton.

.....................................................Le ganadero

Diaporama : (merci aux photographes pour la mise à disposition de leurs clichés et plus particulièrement à Frédéric Martinez)

jeudi 11 juin 2009

Un tournoi qui s'est déroulé sous la pluie...

Côté anciens :

Le plateau est toujours aussi fournis avec 11 équipes dont 2 fusions inédites : les Escamats (Famine) avec Les pieds de vignes (Kenny) ainsi que les Gros Finauds Gras renforcés par Xavier Berron (ex junior reichel Auvergnat du temps d'Eric Lecomte) avec le XV de la Ruse (Pipo).

Une équipe féminine : Les Gazelles emmnenée par Pauline BAYLE.

3 équipes charentaises : Les anciens de Puilboreau (Les RéChaPés et Les ResCaPés) avec en figures de proue Marinette et Lolo Gouges et les Rochelais avec le local Pascal Leonard.

Ce tournoi arbitré de main de maitres par Hiboux, Bisounours et Benoit.


Le tournoi fut de très bon niveau malgré une pluie incessante et son classement est le suivant :
1) Torovalie
2) Rugueux Bipèdes
3) ResCapés
4) Gravelous
5) Rochelais
6) Gros Finauds Gras / XV de la Ruse
7) RéChaPés
8) Escamats / Pieds de Vignes
9) Vils Navets
10) Captieux
11) Gazelles (1ère équipe féminine).


Côté Seniors :

Peu d'équipes cette année, la météo a dissuadé toutes les équipes bordelaises (Bègles 13, Gradignan...); même le chanteur capsylvain (Pipo) ne put entonner ces célèbres refrains préférant se réfugier...à la buvette !!!

A défaut de quantités, le plateau fut de qualité.
Les matchs furent dirigés par Willy, Frédéric et l'inépuisable Hiboux.

Classement :

1) Les petits nains du manager Polo
2) Lou Berets de Nico Marticoréna
3) Captieux
4) Lerm et Musset et son médocain Florent

Tout ce beau monde termina la soirée aux arènes devant la finale du championnat de France.

L'organisation adresse une mention particulière aux équipes arrivées la veille du tournoi et qui firent plus que se défendre (certainement l'acclimatation) : Torovalie remporta le tournoi et les 3 équipes Rochelaises finirent dans le haut du classement.

Vivement l'édition 2010! Que le beau temps soit de la partie!



Vu le temps, les photographes sont restés à l'abri, visiblement pour l'instant aucun n'a affronté les éléments pour faire des photos de joueurs en action.... Nous les avons donc à table.

mardi 9 juin 2009

Le premier défi gascon…

… fut remporté (allez, on peut le dire…) haut la main par l’équipe de Bernos-Beaulac qui a pris l’ascendant sur ses adversaires dès le début des jeux.
Le reste du tiercé se décida lors de la dernière épreuve puisque à ce stade, Grignols et Captieux étaient toujours à égalité.

C’est donc le tir à la corde qui départagea ces deux équipes ; la seconde place revenant finalement à Captieux.


Bernos-Beaulac sera donc pour un an détentrice du trophée, un "cap nègue" d’une quinzaine de kilos (au jugé), ferme et non véreux (photo plus bas).



La soirée s’est déroulée devant quelques 800 spectateurs, et fut épargnée par les cieux malgré la menace persistante.

Visiblement, les joueurs et les spectateurs ont passé une bonne soirée ; les supporters sachant se faire entendre, entretenus par l’excellent Denis qui, on aurait pu penser le contraire mais il s’en fut de peu, garda finalement sa voix jusqu’à la fin ; là est le détail qui fait la différence entre amateurs et professionnels.

Bravos (oui au pluriel) aux concurrents et à leur capitaine, bravos aux maires des trois communes, bravos à l’animateur et à l’arbitre.


Côté images, nous essayons de réaliser un résumé vidéo qui sera mis en ligne sur youtube (le lien sera ici). Si certains pensent en faire autant n’hésitez pas à nous faire connaitre le lien dans les commentaires, nous le rajouterons dans le blog.

J'oubliais, en fin de défi, les invités charentais du RC Puilbereau, se confrontèrent à une sélection locale (des équipes du Défi). Le résultat de cette rencontre n'est pas très clair car l'arbitre eut un peu de mal à en assurer le bon déroulement, et comme nous n'avons pas d'arbitrage video....


Pour patienter, quelques images du tir à la corde.

En vert : Bernos-Beaulac











En rouge et blanc : Captieux











En rouge : Grignols













vendredi 5 juin 2009

Trois villages vont se défier dans le cadre du Défi Gascon

(Journal Sud-Ouest du 4 juin, avec l'aimable autorisation de l'auteur)


CAPTIEUX. Pour la 16e édition de Rubgy y Toros, les organisateurs lancent une nouveauté vendredi. Le Défi gascon va opposer Captieux, Bernos-Beaulac et Grignols.

Depuis seize ans, à Captieux, en juin, il y a les taureaux, et évidemment, il y a aussi le rugby. Pourtant, depuis quelques années, les organisateurs de Rugby y Toros « cherchent quelque chose qui rassemble », explique Hervé Sourrouille, ex-président du comité des fêtes du village et actuel responsable des bénévoles durant ce week-end.

Les années précédentes, avant de voir les matchs du samedi et la novillada du dimanche, les organisateurs ont tenté de mettre en place des concerts et des séances de cinéma en plein air. Mais ces animations n'ont pas eu l'effet escompté.

Six épreuves, trois communes:
Alors, dans une optique de créer une animation « familiale et conviviale », Hervé Sourrouille a présenté le projet d'un Défi gascon intervillages au comité d'organisation de Rugby y Toros. Objectif : faire se rencontrer les communes de Captieux, Bernos-Beaulac et Grignols dans une série de six d'épreuves. L'engouement pour cet événement s'est rapidement fait sentir. Hervé Sourrouille raconte : « Les équipes se limitent à 30 participants. Pendant la création de celle de Captieux, j'ai quasiment eu 30 candidats pour chaque catégorie ». Dans chaque équipe, il y a en effet trois catégories : homme, femme, enfant. Chacun réalisera les mêmes épreuves.

Des sumos et des oeufs:
Elles possèdent toutes des noms spécifiques. Tout d'abord, « Les Tireurs d'élites ». Il s'agit de toucher le maximum d'oeufs en un temps donné avec des boules de pétanque. Ensuite, « Le Parcours des rugbymen ». Avec un ballon sous chaque bras, les compétiteurs devront traverser une structure gonflable de 22 mètres en prenant des tunnels et des toboggans. Pour « Le Duel des titans », les participants revêtiront une tenue factice de sumo et devront jouer à se déséquilibrer. « Les Dieux du stade palmés » seront un match de foot où des palmes remplaceront les crampons. En ce qui concerne « La Tête et les jambes », cette épreuve opposera les maires des trois communes.

L'épreuve reine :
Ils s'affronteront dans un questionnaire de culture générale. S'ils répondent mal, ils obligeront leurs concitoyens à réaliser un parcours très physique. Enfin, l'épreuve des « Encordés gascons » sera un moment décisif dans cette soirée. Depuis quelques semaines, les trois communes revendiquent, dans une ambiance bon enfant, la suprématie sur ce concours de tir à la corde. Pour Denis Leclerck, qui animera ces intervillages, « ça va être l'épreuve reine ». C'est elle qui, vraisemblablement, couronnera le vainqueur de ce Défi gascon, vendredi vers 23 heures, après deux heures de compétition.

Photo: Les concurrents de Bernos-Beaulac et de Captieux s'entraînent pour «Le Duel des titans». (ph. T. B.)
Auteur : Thomas Bartherot

jeudi 4 juin 2009

Tournois de rugby J-2 :

14 équipes d’anciens, 9 de jeunes.

De Colomiers à la Charente, en passant par les Landes, le Lot et Garonne, la Dordogne et la Gironde… C’est le grand sud-ouest au complet qui se retrouve à Captieux.

Des équipes aux noms qui en disent long sur l’état d’esprit de ces tournois : humour, convivialité, amitié, fair-play, rivalité (saine), virilité, ... ébriété (aussi mais c’est surtout pour la rime et de toutes façons, ça n’est pas sur le terrain… ni au volant bien sûr) mais aussi cette année féminité…
...non, les gars ne vous vexez pas : mais il faut marquer le coup : ce n’est pas tous les ans que le tournoi accueille une équipe féminine.

Nous les mettrons donc à l’honneur, en les citant en premier.

Les Gazelles, de Bruges et de Casteljaloux (resp. : Pauline Bayle)

Face à elles, et tout en finesse, savoir-vivre oblige en telle compagnie :

Les Rugueux Bipèdes ; anciens de Langon (resp. : Patrick Del Campo)
Les Vils Navets ; Villenave d'Ornon (resp. :Jean-Yves Guyot)
Les Gravelous ; Léognan (resp. : Alain Fababu)
Le XV de la ruse ; Snecma (resp. : Pipo)
Les Gros Finauds Gras ; Cofinoga (resp. : Jeff qui fêtera ses 40 ans le jour du tournoi)
Les ResCaPés et les RéChaPés ; Charente RC Puilboreau (resp. : Laurent Gouges et Marinette)
Les Escamats (resp. : Famine)
La Peña Torovalie ; Colomiers(31) et Issigeac(24) (resp. : Vincent Plissard)
Les Pieds de Vignes ; (resp. : Kenny)
Les Anciens de Captieux ; Captieux (resp. : Tino)
Les Vieux Dards ; Floirac (resp. : Nicolas)
Marans : (resp. : Pascal Leonard)


Du côté des jeunes, ça joue généralement un peu plus physique :

Captieux : 2 équipes
Lou Bérets (L. Marticoréna)
Lerm et Musset (resp. : Florent Torregaray )
Les petits nains ; Langon et Saint Medard (resp. : Baptiste Deffiet)
Bègles 13
Reichel Stade Montois
Roquefort
Juniors Langon

mercredi 3 juin 2009

Transport des novillos: aucun souci!...

... Voilà, ça c'est fait!

Lundi soir, c'est au couché du soleil que ce sont embarqués les novillos de Fuente Ymbro. L'opération s'est effectuée en 5 min., comme une lettre à la poste...

Mardi, milieu d'après-midi, seconde opération délicate : le débarquement.
Alfonso, le mayoral, était aux commandes. Pas de problème non plus à ce moment-là, l'homme connaissant les novillos ayant pris soin de ne pas faire descendre en premier celui qui aurait pu poser des problèmes s'il avait pris possession du territoire en cette position.

Les novillos ont semble-t-il bien voyagé: peu de perte de poids, mais surtout, ils ont bu et mangé rapidement (quasi à la descente du camion pour certains) et ça, c'est plutôt bon signe. (cliquez ici) ou (cliquez ici -s'en est un autre-)

Voici la reseña.

n° 162 : Esteron, né en décembre 2005, negro, bragado y meano











n° 134 : Pelicano, né en février 2006, negro con algo mulato












n° 113 : Fafarron I, né en décembre 2005, negro












n° 128: Vistoso, né en janvier 2006, negro, liston









n° 36: Sacudido, né en novembre 2005, negro, mulato con algo chorreado










n° 122: Mestizo, né en janvier 2006, negro, meano












n° 138: Fanfarron II, né en décembre 2005, negro













Voici donc le lot qui sortira le dimanche 7 juin 2009 dans les arènes J. Sango.
Ce lot répond aux critères que se fixe l'association:
Pour le public:
une ganaderia connue, présente dans les ferias les plus importantes,
une présentation et une présence en piste qui n'a rien à envier aux autres arènes, y compris à certaines de catégories supérieures.
Pour les toreros:
une ganaderia reconnue pour la qualité de ses produits,
une présentation réalisant le compromis entre l'exigence face à l'exercice et la mise en confiance du novillero.
En résumé, une novillada qui réunit toutes les conditions nécessaires à l'apprentissage de la profession et met en place tous les éléments nécessaires à la réussite du spectacle et à la satisfaction du public.

vendredi 29 mai 2009

La Tienta (gratuite) du matin.

3 élèves de l’école taurine de Arganda Del Rey (fondation El Juli) 3.

Le Maestro EL JULI nous a fait l’honneur d’accepter de présenter le dimanche matin lors de la traditionnelle tienta (gratuite et publique), les meilleurs élèves de son Ecole Taurine.
Ils affronteront des vaches de l’excellent élevage navarrais SANTAFE MARTON d’origine pure Marquis de Domecq et Jandilla.

Cette école de Tauromachie a été créée par la Fondation EL JULI avec l’appui de la Ville de Arganda Del Rey et du Conseil Général de Madrid ; elle a été inaugurée le 15/10/07 et installée dans la finca du Maestro « Feligrés ».
Ses buts sont la formation de jeunes sans expérience taurine et le perfectionnement de novilleros en phase de débuter en novillada avec picadors. A ce titre elle aide depuis trois ans le novillero nîmois expatrié à Madrid, Patrick OLIVER (venu toréer à Captieux lors de la tienta de juin 2005).
L’école présentera ce jour-là (sous réserves d’engagements plus importants en novillada à la même date) :

Diego FERNANDEZ, 20 ans, vainqueur des Bolsins de Ciudad Rodrigo et de Bougue :

Fernando ADRIAN, 16 ans, vainqueur du 1er trophée de l’école d’EL JULI :

Antonio LOMELIN, 15 ans, fils du grand torero mexicain :


Fondation El Juli : http://www.eljuli.com/escuelataurina/

mardi 19 mai 2009

Le cartel 2009:

Javier CORTES, un chef de lidia confirmé

En 2008, il a été le triomphateur de la plupart des ferias de novilladas en Espagne et il a à son actif un solide bagage technique. Né le 10 avril 1989, l’école de Tauromachie de Madrid l’a accueilli en 2003 à l’âge de 15 ans ; il a participé d’abord à 15 becerradas et 55 novilladas sans picadors, obtenant en France le prix de la meilleure faena à Mont-de-Marsan.

Il a fait ses débuts avec picadors le 27/05/07 à Getafe (Madrid), coupant 2 oreilles et depuis il a toréé 39 fois dans cette catégorie. En juillet 2008 il a été le triomphateur des novilladas nocturnes (télévisées) de Las Ventas ; il y est retourné pour la Feria d’automne et cette année, il a déjà toréé 3 fois dans ces mêmes arènes (dont la Feria San Isidro). Le 10 mai dernier, à Bilbao, on l’a vu très à son avantage, devant les Fuente Ymbro.












Patrick OLIVER, EL JULI croit en lui !

Né le 02/02/1990, ce jeune nîmois s’est distingué lors de la Compétition Graine de Toreros organisée par le Centre de Tauromachie de Nîmes l’été 2004. En juin 2005, il avait participé à la tienta de Captieux. Depuis Patrick a participé avec succès à 40 novilladas sans picadors (Dax, Bayonne, Nîmes, Valencia, Béziers, Bilbao, Jerez de la Frontera,...)
Depuis 3 ans, il se perfectionne en Espagne auprès de la Fondation El Juli qui œuvre à la promotion des novilleros. Grâce à cela, il a débuté en novillada piquée le 19 avril 2008 à Querétaro (Mexique) puis en France le 15 juin 2008 à Vauvert et le 3 août 2008 dans la Monumental de Mexico.
A son actif en 2008: 9 nov.et 6 Festivals.
A Bilbao le 10 mai dernier, il a affronté avec succès les Fuente Ymbro. Avant Captieux qui sera sa présentation dans le sud-ouest, il aura toréé à Illescas, à Saint Martin de Crau, à Nîmes le 29 mai pour la Cape d'Or de la feria de Pentecôte de et à Getafe le 5 juin.














Angelino DE ARRIAGA, la joie de toréer !

Ce tout jeune mexicain, est né à Apizaco (état de Tlaxcala) le 14.01.1991.
Formé au sein de la ganaderia de Rancho Seco chez Checo Hernandez, il s’est d’abord forgé dans les tientas des ganaderias de son pays. En 2007, il est venu en Europe, à l’école de tauromachie de Séville et a triomphé en août 2007 lors du Concours International de Novilleros de la feria de Malaga, arène de 1ère catégorie où il toréa 3 fois cette année-là, coupant 6 oreilles (dont 3 lors de la finale). Ce succès lui ouvrit les portes d’autres arènes importantes en 2007 et en 2008 : Alicante, Sevilla, Pamplona, Malaga à nouveau, etc.…

Fort de ses succès il débuta dans la catégorie supérieure en novillada avec picadors, le 11 septembre 2008, dans les arènes de Laguna de Duero, coupant 3 oreilles à une très forte novillada de Pedrés : il obtint ainsi le trophée du novillero triomphateur. Il a peaufiné sa préparation cet hiver essentiellement chez Victorino Martin, Alcurrucen et Cesar Rincon. C’est un torero au répertoire varié, excellent banderillero et qui transmet au public sa joie de toréer.

dimanche 10 mai 2009

Programme de la feria 2009

Vendredi 5 juin : Ouverture de la Feria

20 h 30, aux Arènes de CAPTIEUX : LE DEFI GASCON

Inter-Villages entre les équipes de BERNOS-BEAULAC, CAPTIEUX et GRIGNOLS, 2 h 30 de jeux, de rires et d’ambiance assurés avec la participation de DENIS ANIM'.
Grande TOMBOLA
1 ticket (3€) donne l’accès gratuit au spectacle (en vente auprès des commerçants des 3 communes dès le 11 mai).

23 h, Soirée Bodega, animée par "Denis Anim’" et bal (Entrée gratuite)

Samedi 6 juin : RUGBY au STADE !

24 équipes du sud-ouest ! 240 joueurs sur la pelouse !

9 h 30, au stade municipal, tournoi à VII d’anciens à « touché »
13 h, repas joueurs et spectateurs animé par la Banda "Les AMUSE-GUEULES" de GRIGNOLS
13 h 30, tournoi seniors à VII.

19 h, au chapiteau bodega, esplanade des arènes, remise des trophées rugby.
Apéritif animé par les "AMUSE-GUEULES".
A partir de 20h repas gascon et retransmission de la finale du championnat de France de rugby

Soirée Bodega, bal gratuit avec le Tahity.

Dimanche 7 juin : TOROS aux Arènes!

A 11 h, Encierro des chiquitos, Tienta publique et gratuite : EVENEMENT : présentation en France de la Fondation "EL JULI" avec les meilleurs élèves formés par le Maestro.

A 12 h 30, Présentation des toreros et du ganadero.
A partir de 13 h, sur l’airial, repas gascon, animation musicale par la "Banda Ruedo" (Bayonne).
A 15 h 30, concert.

Toute la journée animations pour les enfants (maquillage, dessin, promenade poneys…) Exposition d’artistes sur le Campo de FERIA.

A 17 h, novillada avec picadors : 2ème EVENEMENT avec la présentation exceptionnelle de la ganadería de FUENTE YMBRO ! (Voir le lot en cliquant ici) pour: Javier Cortes, Patrick Oliver et Angelino de Arriaga
Une épée sera offerte pour la meilleure estocade.

A 20 h, soirée tapas-paëlla et clôture de la Feria.

Un Espagnol, un Français, un Mexicain


jeudi 19 mars 2009

Feria 2009

La cuvée 2009 de la Feria Rugby y Toros sera servie les 5, 6 et 7 juin prochain.

Vendredi 5 au soir, aux arènes: Captieux renouera avec les jeux intervillages avec la première édition du "Defi Gascon": 3 communes : BERNOS-BEAULAC, CAPTIEUX et GRIGNOLS (par ordre alphabétique pour ne vexer personne) s'affronteront sur le sable de la placita capsylvaine.
En suivant, bodega et musique...

Samedi 6, toute la journée, au stade, tournois de rugby; en soirée, airial des arènes, repas, bodega et musique.

Dimanche 7, toute la journée, aux arènes, le toro sera roi.

Le programme plus précis sera l'objet d'un prochain post.

La IXème Nuit

La IXème édition de la NUIT RUGBY Y TOROS a réuni récemment au Centre Culturel de Captieux plus de 340 participants. Cette soirée exceptionnelle s'est déroulée le Vendredi 6 mars, en présence d’invités prestigieux honorés par des cadeaux et le trophée « Rugby y Toros ».
La salle a pu applaudir les rétrospectives en images des exploits des quatre invités ; ceux-ci se sont prêtés aimablement aux jeux des questions avec les participants à ce dîner spectacle qui marque chaque année le lancement de la Feria.

Pour la partie RUGBY : deux avants de poids, deux anciens internationaux :
◙ Daniel DUBROCA, talonneur, capitaine lors du grand Chelem de 1987 puis entraîneur de l’équipe de France,
◙ et Jean-Jacques CRENCA, ancien pilier, vainqueur du Grand Chelem en 2002 et 2004.

Mais aussi, le tout jeune Raphaël LAGARDE, pur produit de l’école capsylvaine de rugby, aujourd’hui joueur très remarqué de l’Union Bègles-Bordeaux-Gironde et international à 7.

Pour la partie TOROS :
◙ Nous avons rendu hommage au Maestro français DENIS LORE qui s’est retiré des ruedos en septembre 2007 lors d’une corrida triomphale à Nîmes après 17 ans d’alternative. Il laissera le souvenir d’un torero très valeureux et grand lidiador. Il a évoqué avec sincérité et sérénité 23 ans de carrière active et ses projets en tant qu’apoderado de Medhi SAVALLI.

Le groupe de danseuses « Peña Alegria Flamenca » assurait les intermèdes musicaux.

Les Nuits Rugby y Toros

Ces soirées se déroulent généralement au début du mois de mars. Elles sont l’occasion de se retrouver entre passionnés de rugby et de tauromachie. Elles accueillent chaque année quelques 300 convives qui peuvent à cette occasion approcher et converser avec des personnalités connues et reconnues de ces 2 mondes.

Depuis leur création en 2001, à l’occasion de la remise d’un prix au maestro Pedres récompensant la qualité de ses novillos (meilleure novillada du sud-ouest en 2000) lidiés aux arènes Jean Sango de Captieux, le succès est encore et toujours au rendez-vous, la salle se remplissant en moins de deux semaines après la parution de l’information.

Elles sont également le lancement de la Feria, avec l’annonce du programme et du nom de l’élevage choisi.

HISTORIQUE DES INVITÉS SOIRÉE D’HIVER

Mars 2001 : Pedres, Tomas CAMPUZANO, Victor MENDES, Guillaume BOUIC



Mars 2002 : Comité de la Côte d’Argent, Pierre ALBALADEJO, Richard MILIAN, Benjamin de ROVERE

Mars 2003 : Bernard LAPORTE, Pierre ALBALADEJO, Stéphane Fernandez MECA



Mars 2004 : François GELEZ, Pascal ONDARTS, Jean CONDOM, Wasalé SERIVI, JOSELITO











Mars 2005 : Jean-Pierre RIVES, Julien LESCARRET, Don Javier SANCHEZ-ARJONA











Mars 2006 : Titou LAMAISON, Olivier ROUMAT, Francisco Ruiz MIGUEL


Mars 2007 : Philippe BERNAT-SALLES, Laurent CABARRY, Victorino MARTIN, Richard MILIAN









Février 2008 : Pierre CAMOU, Jean-Michel AGUIRRE, Olivier BROUZET, Fernando CRUZ









Mars 2009 : Daniel DUBROCA, Jean-Jacques CRENCA, Raphaël LAGARDE, Denis LORE

1993 – 2017, 24 ans de RUGBY y TOROS ! 1999 – 2017 18 ans de Novillada avec picadors

Voilà près de 25ans qu’une équipe de dynamiques bénévoles sous la houlette du président André DURANTAU (Président fondateur auquel a succédé, 4 années durant, Stéphane PELERIN relayé aujourd'hui par Stéphane BRETHES), organise au cœur de l’Aquitaine une fête conviviale autour de deux passions majeures du Sud-Ouest : le monde du rugby et celui de la tauromachie s’y rencontrent autour de leurs valeurs communes, pour ce qui est devenu le rendez-vous traditionnel du 1er week-end de juin (le second si Pentecôte tombe le premier).



Ce pari audacieux lancé en 1993 et réussi dès la première année, la création d’un concept par l’association de deux thématiques complémentaires, fera école par la suite dans d’autres villes ou ferias.

Au fil des années, le premier tournoi de rugby à caractère local, s’est transformé en rencontre incontournable pour le rugby aquitain. La journée du dimanche, s’est imposée dans le calendrier des dates taurines du sud-ouest comme un rendez-vous de qualité : la ville de Captieux a été récompensée en 2000 en recevant le prix « Traje de Oro » décerné par un jury de medias à la meilleure plaza de novilladas du Sud-ouest.



A Captieux, la tradition taurine remonte à 1963 et débuta par des novilladas sans picadors dont la 2ème , en 1964, permit à Paquirri et son frère Riverita, arrivés de Cadix dans une Traction 7, de faire leur présentation en France. En 1966 on déplora l’effondrement des arènes après un « derby » avec la localité voisine de Grignols au cours d’un inter-villes fort « disputé » et c’est en 1990 que furent construites les nouvelles arènes Jean Sango (les seules arènes fixes de Gironde).



En 1993, l’enthousiaste et persévérant André DURANTAU, aidé par son « pack » de bénévoles et Michel BERTRAND, relançait le mouvement à l’occasion du soixantième anniversaire du S.C.C. (Sporting Club de rugby de Captieux) par l’organisation d’un festival avec picadors. Le Comité des fêtes et le Club Taurin Ricard s’unirent à cette première équipe l’année suivante pour organiser cinq autres festivals au cours desquels défilèrent des grands noms de la tauromachie : Tomas CAMPUZANO, RUIZ MIGUEL, Victor MENDES, CHAMACO, Juan MORA, Richard MILIAN, DENIS LORE, Damaso GONZALEZ, etc. Puis c’est en 1999 que fut organisée la première novillada avec picadors de l’histoire des arènes Jean Sango.



Depuis mars 2001, les aficionados au ballon ovale et à la corrida se retrouvent en hiver lors d’une soirée de gala « La Nuit RUGBY y TOROS » au cours de laquelle ont été reçus des invités prestigieux : Pierre ALBALADEJO, Bernard LAPORTE, Jean-Pierre RIVES ainsi que les maestros PEDRES et JOSELITO, l’éleveur VICTORINO MARTIN pour ne citer qu’eux.



Aujourd’hui, ce qui était au départ un jour de fête est devenu une féria se déroulant du vendredi au dimanche : les tournois de rugby à VII, les expositions d’artistes, les groupes musicaux variés, les animations pour les enfants, un campo de feria, des bodegas et des repas gascons, préparent l’évènement majeur du dimanche avec en apéritif une tienta matinale publique et gratuite (une innovation apparue en 2001) : la novillada avec picadors.