dimanche 13 juin 2010

Jose Manuel...

... est un homme heureux !!


On le serait à moins :

Venu en France pour accompagner le premier lot de novillos de la ganaderia El Freixo lidié en novillada piquée, Jose Manuel est sorti à hombros des arènes Jean Sango, entre deux novilleros français Patrick Oliver et Thomas Dufau.




Les novilleros ont bien profité de la grande classe offerte par leurs adversaires, même si on peut regretter qu'il n'y ait pas eu plus de réussite aux aciers ; c'est d'ailleurs à cause de cela que Juan Manuel Jimenez n'a pas participé à la fête finale, puisqu'il n'avait coupé qu'une oreille.

samedi 12 juin 2010

Les tournois R y T


Après le compte-rendu complet de Fraggle, voici quelques photos réparties en 3 diaporamas.
Le premier diaporama concerne les tournois ; le second, la relève ; le troisième, les bénévoles, la musique, tout ce qui a à voir avec le tournoi mais sans ballon.

Merci à Christophe Lucy (le photographe) que vous pouvez contacter en cliquant là (bien sûr les photos ne sont pas libres de droit)

Les anciens :


Banda Pep's (Sarlat)                                                                                    Torovalie




     




 Les Gros Finauds Gras                                                                      Le XV de la Ruse           





                   

                              
LesGazelles                                                                                                                                                                         Les Anciens Ecureuils




                   
          

                                      

Les Vils Navets                                                                                  Les Escamats




  



Les Rugueux Bipèdes (vainqueurs du tournoi 2010)                                          Les Bouffes en Tranches

 



                                




Le Haka Cool Martignas
                               

                                     Les Anciens de Marmande






                                                                  
Les jeunes :

 



                                         

Les Falcon's                                                                                                     Les B'7


 







La Zoubida (Juniors Sud-Gironde)                                                                                                 Les Arlequins

Lou Berets







jeudi 10 juin 2010

Défi Gascon 2010


Quelques photos de cette soirée d'ouverture de la Feria 2010.
Après Bernos-Beaulac, c'est au tour de Captieux de prendre en charge pour un an le trophée du Défi.

L'an prochain, nous ne doutons pas que Grignols fera valoir ses droits et qu'ils n'accepteront pas une troisième médaille de bronze.




Il n'y a pas de photos des tireurs d'élite et des porteurs d'eau... pourquoi? Tout simplement parce qu'après l'entracte, il en est un qui s'est oublié à la bodega : estaba practicando su castellano con el mayoral de El Freixo, jugando un otro partido delante de unas cervezitas frescas... personne ne sait qui gagna ce prélude France-Espagne... le marchand de Doliprane peut-être...

Mille excuses...

mercredi 9 juin 2010

Tienta 2010

C'est sous un ciel couvert que les trois apprentis toreros se sont produits.

Antonio Lomelin, étant passé la veille dans la catégorie supérieure en revêtant pour la première fois le traje de luces dans les arènes de Ledesma (province de Salamanca) (novillada sans chevaux, contratée après son succès au bolsin de Vitigudino), il fut remplacé par Luis Francisco Abanades qui était présent lors de l'édition passé et qui a pu montrer les progrès qu'il avait faits.

                                   Luis Fran, Kike et Mari Paz                                                 Alain Bonijol    
A ses côtés, Mari Paz Torres et Kike ont également participé au succès de cette matinale.

Les vaches de Alma Serana furent testées à la pique (à l'aiguillon) par Alain Bonijol lui-même.


Les tournois 2010

L'édition 2010 s'est déroulée, comme chaque année, dans une ambiance conviviale en présence du parrain de la féria 2010 : Jean Pierre Elissalde.

Lors du tournoi du matin, 12 équipes d'anciens ont pu se mettre en valeur ; chaque équipe disputant 6 matchs (5 matchs de poule et un match de classement) de 8mn (sans mi-temps) .
Au terme de 3 heures de tournoi, les Rugueux Bipèdes de Langon ont remporté, après un match serré, la finale face aux Anciens Ecureuils, coachés par le célèbre Tino.

Le prix du fairplay a été remporté par les Bouffes en Tranches (pompiers de Biganos) emmenés par Jérôme et leur fer de lance Eric (en forme jusqu’au bout de la nuit).

Mentions spéciales aux équipes plutôt affutées qui ont fait "chanter " le cuir.

Ci-dessous le classement :

1) Rugueux Bipèdes (Langon)
2) Captieux
3) Vils Navets (Villenave d'ornon)
4) Torovalie (Issigeac-Colomiers)
5) Les bouffes en tranches (Pompiers de Biganos)
6) Marmande
7) Escamats
8) Gros Finauds Gras
9) XV de la ruse
10) Gazelles (Féminines entente Stade Bordelais / Bruges)
11) Haka Cool Martignas
12) Banda Pep's (Anciens Sarlat) : en pleine forme malgré la fatigue liée au voyage.

Difficile avec de tels talents de faire ressortir un joueur mais nous pouvons donner une mention particulière aux joueurs suivants :

Gilles des Vils Navets qui a failli remporter LE challenge de l'offensive, Calou, François le doyen du tournoi et son coach Jean Mimi, Franck le pilier Breton des Gros Finauds Gras, le coach de Cazalis des Falcon's, Benoit du XV de la ruse (spécialiste du 7 !!!) et son président Pipo, Cyril et Julien de la banda pep's, le Ill et pour finir Pauline la belle et performante gazelle...

Pendant que les sportifs du matin passaient à table pour un repas animé par la banda les Amuse-Gueules, les jeunes rentraient en piste et bravaient la canicule pour nous fournir une prestation de qualité.

Au terme des 5 matchs de poule de 10 mn sur 1/2 terrain, l'équipe néophyte des B'7 (à forte ossature Floiracaise) avec en figure de proue Basile disputait la finale sur grand terrain contre les habitués Lou Berets (Nicolas ayant fait sa sélection au sein du Stade Langonnais) ; finale arbitrée de main de maitre par le Gabaran Sébastien Abbriat.

Lou Berets a remporté le tournoi sous les yeux admiratifs de Jean Pierre Elissalde qui remis les trophées en n'oubliant pas de féliciter Gérald, alias Babine la panthère (joueur des B'7), pour le geste de la finale (retour défensif de ce joueur qui en claquant le ballon dans les bras de l'attaquant l'empêcha de marquer).

Le classement 2010 est le suivant :

1) Lou Berets (Marticoréna)
2) B'7
3) Les Harlequins (Captieux)
4) No More (Les Chabanois)
5) Les Falcon's
6) La Zoubida (juniors Sud Gironde)

Merci aux personnes suivantes :

- aux arbitres régionaux (Willy Fumey qui n'a raté aucune édition et Sébastien Abriat), local (Olivier Courrègelongue, dit Hiboux, promis à un bel avenir ) et nationaux (Sébastien bien drivé par Denis Anim du comité Centre).

- aux directeurs de jeu : Jacques Grénereau et Michel Boué.

Mais également à tous les bénévoles qui, derrière les buvettes, nous ont permis d’éviter la déshydratation.


En parallèle des tournois, deux attractions étaient proposées :

- sous la houlette de Perkins, les éducateurs de l'école de rugby de Captieux animaient une initiation rugby à travers plusieurs ateliers ludiques tels que jeu de passes, courses, relais, jeu de souplesse et d'agilité.
Les jeunes pousses (néophytes ou non) finissant leur après-midi en disputant sur le terrain d'honneur un match devant le parrain et un public attentif.

- sur la base du livre de Xavier LACARCE intitulé : "Vers l'hyperrugby / Triomphe du sport unidimensionnel" dans lequel l'auteur propose une étude sur le jeu noble d'hier et le rugby d'aujourd'hui, un débat s'est déroulé en présence de l'écrivain lui-même mais aussi de J.P Elissalde (décidemment partout), de Loulou Bernes (Agenais n'oubliant jamais son passage dans le club de Captieux, champion de France 1° division 1976) et de locaux passionnés.
Ce débat viril mais correct posa d’innombrables questions sur l'avenir de notre jeu favori et notamment de la formation de nos jeunes …...

Livre disponible en librairie.

La journée fut riche et réussie... elle se termina aux arènes par un apéro digne des plus grands, où chacun put admirer le travail d’un futur grand photographe « le Révérend ». En effet ce dernier a, toute la journée, mis en « boîte » chacuns de nos faits et gestes, pour ensuite nous proposer une projection de ses plus grands clichés.

Chaque participant a promis de revenir, encore plus affuté, pour l'édition prochaine.

Fraggle

mardi 8 juin 2010

Bientôt, bientôt...

... parce qu'en modes repos et choix de photos...

samedi 5 juin 2010

Rapidement...

... entre café et douche, et avant de repartir pour la journée rugby, trois images de la soirée d'ouverture (il y en aura plus bien sûr un peu plus tard).

Le 2ème Défi Gascon a vu la victoire de Captieux ; mais cette année encore, la diférence s'est faite sur le dernier jeu : celui du tir à la corde.
Ce n'est que sur le 3ème et dernier essai des hommes que Captieux l'emporte... il y aurait eu égalité parfaite si Bernos-Beaulac avait remporté cette partie.











Tout s'est joué là...


L'an prochain, le cap nègue (dont les Beaulacais ont pris soin durant un an) aura un béret rouge...

vendredi 4 juin 2010

J - 1, Défi

En cette veille d'ouverture de la Feria, l'équipe locale au Défi Gascon s'est retrouvée sur l'airial de l'Aouzière pour découvrir les jeux concoctés par Denis.
Les Capsylvains clôturent ainsi cette série d'entrainements après Bernos-Beaulac et Grignols qui l'ont fait dans la semaine.

Petit diaporama en suivant :

jeudi 3 juin 2010

J - 1, L'airial

Captieux a cette chance d'avoir ses arènes (les seules fixes de Gironde) au coeur d'un airial et avec le temps qu'il va faire ce week-end, c'est l'endroit rêvé pour passer une journée en famille, pas tout à fait au calme, je le concède, puisque l'ambiance y sera à la fête mais au grand air ; personne ne vous dira le contraire.

Depuis une semaine déjà, les bénévoles s'affairent pour préparer le site. Les chapiteaux sont là, les tables mises, la bodega en place, la tente expo n'attend plus que les artistes.

mercredi 2 juin 2010

Feria, J - 2

Hier soir donc, du côté de Badajoz, s’est déroulé l’embarquement du lot de novillos qui sera combattu dimanche après-midi.

Aujourd’hui, à 15 h, à Roquefort, a eu lieu le débarquement.

Vous trouverez à la suite quelques images et vous pourrez constater que ce lot aura de la présence dans le ruedo de la placita Jean Sango : les novillos sont bien faits et de bon trapio.

Jose Manuel, Mayoral.

Voici la reseña :

n° 12

Barbero, né en novembre 2006, negro, mulato, liston, bragado, meano.



n°57
Arguardiente, né en juin 2007, negro, mulato.



n° 33
Nublado, né en mars 2007, negro, mulato, chorreado.


n° 27
Normalizado, né en février 2007, negro, mulato, chorreado.


n° 21
Garrafeiro, né en janvier 2007, castaño.


n° 40
Napolitano, né en mars 2007, colorado.



n° 59
Neblina, né en avril 2007, colorado.

mardi 1 juin 2010

J - 3

A l'heure où sont écrites ces quelques lignes, du côté de Badajoz, les novillos de la ganaderia El Freixo sont en train de monter dans le camion qui les conduira en France. Ils voyageront de nuit pour ne pas avoir à souffrir de la chaleur qui règne déjà sur le sud de l'Espagne (38° cette semaine).

Quelques infos intéressantes :

Les erales (novillos de 2 ans qui sortent en non piquée) de El Freixo ont été très remarqués à Nîmes, le 23 mai dernier, pour la finale du Master de Nîmes (concours de novilladas sans chevaux). L'un d'eux fut primé d'une vuelta al ruedo.

Antonio Lomelin, qui sera là le dimanche matin pour la tienta, a remporté le 24 mai, le concours "Vitigudino busca un torero".

Thomas Dufau est sorti hier (31/05) en triomphe des arènes de Caceres en coupant deux oreilles aux novillos de Guadalest.
La semaine précente, il avait coupé une oreille à Cordoba (à son premier) et fait une vuelta très fêtée au second. Il a aussi remporté le prix de "l'oreille d'or".

Si on rajoute à cela la présence du soleil et une température des plus agréables cette fin de semaine, on n'est pas loin de penser que tout s'annonce sous les meilleurs augures...

1993 – 2017, 24 ans de RUGBY y TOROS ! 1999 – 2017 18 ans de Novillada avec picadors

Voilà près de 25ans qu’une équipe de dynamiques bénévoles sous la houlette du président André DURANTAU (Président fondateur auquel a succédé, 4 années durant, Stéphane PELERIN relayé aujourd'hui par Stéphane BRETHES), organise au cœur de l’Aquitaine une fête conviviale autour de deux passions majeures du Sud-Ouest : le monde du rugby et celui de la tauromachie s’y rencontrent autour de leurs valeurs communes, pour ce qui est devenu le rendez-vous traditionnel du 1er week-end de juin (le second si Pentecôte tombe le premier).



Ce pari audacieux lancé en 1993 et réussi dès la première année, la création d’un concept par l’association de deux thématiques complémentaires, fera école par la suite dans d’autres villes ou ferias.

Au fil des années, le premier tournoi de rugby à caractère local, s’est transformé en rencontre incontournable pour le rugby aquitain. La journée du dimanche, s’est imposée dans le calendrier des dates taurines du sud-ouest comme un rendez-vous de qualité : la ville de Captieux a été récompensée en 2000 en recevant le prix « Traje de Oro » décerné par un jury de medias à la meilleure plaza de novilladas du Sud-ouest.



A Captieux, la tradition taurine remonte à 1963 et débuta par des novilladas sans picadors dont la 2ème , en 1964, permit à Paquirri et son frère Riverita, arrivés de Cadix dans une Traction 7, de faire leur présentation en France. En 1966 on déplora l’effondrement des arènes après un « derby » avec la localité voisine de Grignols au cours d’un inter-villes fort « disputé » et c’est en 1990 que furent construites les nouvelles arènes Jean Sango (les seules arènes fixes de Gironde).



En 1993, l’enthousiaste et persévérant André DURANTAU, aidé par son « pack » de bénévoles et Michel BERTRAND, relançait le mouvement à l’occasion du soixantième anniversaire du S.C.C. (Sporting Club de rugby de Captieux) par l’organisation d’un festival avec picadors. Le Comité des fêtes et le Club Taurin Ricard s’unirent à cette première équipe l’année suivante pour organiser cinq autres festivals au cours desquels défilèrent des grands noms de la tauromachie : Tomas CAMPUZANO, RUIZ MIGUEL, Victor MENDES, CHAMACO, Juan MORA, Richard MILIAN, DENIS LORE, Damaso GONZALEZ, etc. Puis c’est en 1999 que fut organisée la première novillada avec picadors de l’histoire des arènes Jean Sango.



Depuis mars 2001, les aficionados au ballon ovale et à la corrida se retrouvent en hiver lors d’une soirée de gala « La Nuit RUGBY y TOROS » au cours de laquelle ont été reçus des invités prestigieux : Pierre ALBALADEJO, Bernard LAPORTE, Jean-Pierre RIVES ainsi que les maestros PEDRES et JOSELITO, l’éleveur VICTORINO MARTIN pour ne citer qu’eux.



Aujourd’hui, ce qui était au départ un jour de fête est devenu une féria se déroulant du vendredi au dimanche : les tournois de rugby à VII, les expositions d’artistes, les groupes musicaux variés, les animations pour les enfants, un campo de feria, des bodegas et des repas gascons, préparent l’évènement majeur du dimanche avec en apéritif une tienta matinale publique et gratuite (une innovation apparue en 2001) : la novillada avec picadors.