mercredi 21 novembre 2012

Qu'on se le dise !!!

Les dates des deux événements organisés par Rugby y Toros sont arrêtées. D'ores et déjà, vous pouvez noter sur vos agendas :

                             Vendredi 15 mars, en soirée, la XIIIème Nuit Rugby y Toros
                             Vendredi 31 mai, Samedi 1er et Dimanche 2 juin, La Feria Ruby y Toros.

Bien entendu, au fur et à mesure de la confirmation des infos, nous vous tenons au courant. En attendant, que ce soit ici, sur le blog, ou sur la page Facebook, vous pouvez vous remémorez de bons moments grâce aux albums photos.


mercredi 20 juin 2012

Tournoi 2012 (II)

Les photos sont de Christophe Lucy "le Révérend"

Tournoi 2012 (I)

Les photos sont de Christophe Lucy "le Révérend"


samedi 2 juin 2012

Résultats des tournois de rugby :

Résultats des tournois à 7 :

le matin, 12 équipes : 1er, les Antiques Ecureuils (Captieux)
                                    2ème, Les Vils Navets (Villenave)
                                    3ème, Torovalie (Issigeac)

l'après-midi, 12 équipes : 1er, les Ric-Rac (équipe de Mathieu Larché)
                                          2ème, Lou Bérets
                                          3ème, Casteljaloux

Chez les filles, les Pachys (Herm) l'emportent sur les Assoiffées (Casteljaloux)


Et là, ils sont où tous ? A la bodéga pour commencer une longue soirée... et ils sont en canne .

Feria RyT 2012, c'est parti...

Alors que certains sont déjà en train de courir sur le terrain du stade municipal, d'autres émergent à peine.

Hier soir, Bernos-Beaulac, qui remettait son titre en jeu n'a pas remporté son troisième trophée malgré la domination de son équipe pendant la soirée. Une fois encore, le tir à la corde fut décisif. Le Cap Nègue a été transmis à Captieux. 
Roquefort et Casteljaloux finissant troisième exæquos.

Une pensée pour Marina, qui s'est blessée pendant le tir à la corde féminin.

Il faudra un peu de temps avant d'avoir un diaporama assez complet de la soirée mais en attendant... 

photo C. Georgeval
Roquefort

Casteljaloux









Bernos-Beaulac détentrice du Trophée



Captieux









 

 
















Le Cap Nègue est transmis à Captieux.
 


jeudi 31 mai 2012

Brève V

Météo du week-end et plan d'accès


 

  Bref, il fera beau... comme d'hab !!!


En cliquant sur l'image, normalement ça s'agrandit...

mercredi 30 mai 2012

Brève IV

Points de vente des billets pour le Défi :

Roquefort :              Bar-Tabac-Presse DENUX
Casteljaloux :           Syndicat d'Initiatives
Bernos-Beaulac :     Boulangerie DUNIE
Captieux :                Boulangeries FAGET et GOMONT, Petit Casino, Tabac-Presse, Boucherie HUMEZ

mardi 29 mai 2012

Le dimanche, c'est le tour des toros (V).

Le Cartel :



Alberto Duran :  né le 20 janvier 1990 à Villamayor dans la province de Zamora (Castilla y Léon), formé à l'école taurine de Salamanca.
Il connait des début très prometteurs comme novillero sans picadors. Malheureusement, il ne suit pas les conseils de repos après une lésion cervicale ce qui va provoquer un engourdissement des membres supérieurs qui le gênera de manière épisodique pendant 4 ans, de 2006 à 2010. 
Il passera cependant dans la catégorie supérieure en 2007 et interrompra sa carrière en 2009.

L'an dernier, grâce à un long travail de récupération, il réapparait à Las Ventas et gagne sa répétition en septembre.





Depuis, il y a de nouveau toréé 3 fois ; la troisième hier, où lui échut un lot peu propice mais face auquel il montra son métier et son envie.

L'aficion de Madrid, qui se trompe rarement, l'attend...






 Juan Leal : né à Arles (Bouches du Rhône) le 27 décembre 1991.

Plusieurs novilleros français évoluent en ce moment à ce niveau mais celui qui éveille le plus d'espoir est certainement celui-ci.

D'abord expatrié à Madrid, à Arganda del Rey, fondation El Juli, il  réside actuellement à Constantina (Andalousie) où paissent les toros de la Ganaderia Santa Ana, propriété de Jean-Marie Raymond, son co-apoderado avec le journaliste et photographe taurin Maurice Berho.



Il débute en piquée à Samadet le 18 mars 2011, coupant une oreille et créant la surprise. Il torée cette année-là 7 novilladas mais suit un entrainement intensif, à la ganaderia Santa Ana, d'abord, mais également dans toute la Communauté Andalouse. Il participe à nombre de tentadero, notamment sous l'oeil expert de Paco Ojeda.

Son début de saison 2012 est remarquable avec 4 oreilles coupées en mars à Samadet, à des novillos de Pedres qui imposaient le respect. Annoncé dans toutes les grandes Ferias, il a obtenu, jeudi dernier, le prix de la "Cape d'or" à Nîmes.






David Martin Escudero : né le 22 février 1992 à Attendorn (Allemagne) ; il réside à Galapagar (Madrid) bien connue pour la présence de son fameux sorcier : Victorino Martin, son grand-oncle ganadero.

A 16 ans, il intègre l'école taurine de Moralzarzal puis suit les enseignements de Luis Miguel Campano.





En 2008, il estoque son premier novillo et remporte, en août, le "Frascuelo de oro" à Moralzarzal. en 2010 et 2011, il participe à 40 spectacles remportant de nombreux prix et trophées : 




     meilleur novillero sans picador du sud-ouest,
     triomphateur de Dax,
     finaliste de Zaragosa,
     meilleure faena à Maubourguet et Navas del Marquéz
     triomphateur à Huerta del Rey et Aldeanueva de Ebro

Le 9 avril dernier, il débutait avec picadors à Mugron face à une très sérieuse novillada et coupait une oreille.

Brève III

Les novillos sont dans le camion, l'embarquement s'est très bien passé. Ils partent... en ce moment...

vendredi 25 mai 2012

Brève II

 Ce Matin, à Nîmes, Juan Leal coupe deux oreilles et remporte le prix de la "cape d'or".


jeudi 24 mai 2012

Le dimanche, c'est le tour des toros (IV).

La ganaderia Vicente Ruiz : 

Vicente Ruiz, le Ganadero
Cette année encore, l'équipe de Rugby y Toros met tout en place pour respecter sa vision de la novillada. D'abord en participant à la découverte de ganaderias peu connues. Il en fut ainsi avec les novillos de Pedres, de Joselito, de Rollanejo, du Freixo, ou de Urcola voire également avec ceux de Javier Sanchez Arjona, que l'on recroise maintenant très régulièrement. Mais également en se tenant au plus près de l'actualité des novilladas pour monter le Cartel le plus chaud possible,... nous y reviendrons.

 La ligne de conduite des organisateurs est donc de présenter aux spectateurs un lot de novillos ayant de la présence sans être terrifique (nous ne sommes ni Vic, ni Céret ; ce qui n'empêche pas que certains novillos ayant foulé le sable de Jean Sango eurent pu sortir dans certaines arènes classées en première catégorie) et qui puisse permettre à des apprentis toreros de prendre confiance afin de livrer le meilleur d'eux-mêmes.

Fernando, le mayoral

Pas loin de Trujillo, à Garciaz (Cacéres), dans la dehesa extremeña, se trouve donc la Ganaderia de Vicente Ruiz qui  rachète en 2005 la ganaderia de Alibio Hernandez, dessine son nouveau fer et en refond entièrement les bases du troupeau par l'achat de 130 vaches et de 1 semental à Francisco Medina, propriétaire de El Ventorillo puis, plus tard, d'un second reproducteur à Domingo Hernadez (Garcigrande).




C'est par Aficion que Vicente Ruiz a fondé cet élevage et il est entouré par son fils, Vicente, et son gendre, Santiago, ancien novillero. Les tientas sont réalisées avec une grande rigueur et Jose Prado "El Fundi" s'y entraine régulièrement.

 
En 2011, Vicente Ruiz a obtenu les prix de la meilleure novillada à Humanes, Fuentelabrada et Villalba del Rey. Les bons résultats de la ganaderia et la régularité de ses produits dans les novilladas "sérieuses" des environs de Madrid et Tolède on conduit l'éleveur à envisager sa présentation en France ; il fonde de grands espoirs sur le lot qui sera combattus à Captieux.



En cherchant dans les articles un peu plus bas, vous trouverez la vidéo (filmée en février... il y a donc 4 mois... et en 4 mois, ils changent les petits) des 8 novillos qui embarqueront mardi pour la France.

mercredi 23 mai 2012

Le dimanche, c'est le tour des toros (III) :

Campo de feria, Campo d'expo...

Pour terminer avec la description de ce qui attend le visiteur en ce dimanche 3 juin, nous allons vous présenter un peu plus en détails les 4 artistes qui exposent sous le chapiteau (à gauche, en arrivant).

Sculpture, peinture et photographie sont au programme.

Daniel Simon, peintre.

Il est originaire de Lourdes et c'est auprès de Jean Cambon, artiste paysager, qu'il apprend le dessin. C'est également ce-dernier qui l'incite à s'inscrire aux Beaux-Arts, à Tarbes. Là, grâce à François Mangelatte, sa peinture évolue à grands coups de pinceaux. Sortir des sujets classiques, varier les outils, il pose les bases de son affirmation artistique et d'une peinture vivante et colorée.


Aujourd'hui, ses sujets sont multiples et le plus souvent, prétextes à l'expérimentation dans l'objectif d'obtenir des toiles lumineuses à la facture âpre et épaisse. La rugosité est délibérée et les couleurs affichées.


Toujours en recherche, il considère que sa peinture ne doit restée figée, que ce soit techniquement ou thématiquement ; "Rien n'est acquis, ni définitif".




Jean-Claude Causse, sculpteur et peintre.


 
Le toro bravo, animal mythique par excellence, exerce depuis toujours sur lui une attraction très forte et il éprouve une admiration sans borne pour les hommes qui ont le courage de les affronter. 

L'atmosphère, les formes, les couleurs qui entourent la Fiesta Brava sont pour lui une source de bonheur qu'il essaie de transposer dans ses œuvres. 



En sculptant, il souhaite donner une âme à la matière, rendre vivant l'inerte. Les matériaux sont mélangés, ce qui parfois relève carrément de l'alchimie et les formes lancent des défis aux lois de la mécanique.




Le nouveau trophée Rugby y Toros est de lui.

 Jean-Marc Barnèche, sculpteur, peintre, photographe, graphiste.

Pur Bayonnais, Jean-Marc est un artiste polyvalent et si c'est en tant que photographe qu'il vient cette année à Captieux, on peut rajouter à son arc la corde du styliste car c'est lui qui créa, en 1999, LA très fameuse tête de toro qu'arbore nombre d'aficionados sur leurs vêtements sur le béton des gradins.

 

 
Depuis 17 ans, il collabore avec Rugby y Toros en créant, avec Michel Bertrand, les affiches et le matériel de communication de la Feria.






Tout récemment, il a ouvert, à Bayonne (46 rue Victor Hugo), sa propre galerie.





Stéphane Pèlerin, photographe.

 Ce Casteljalousain a rejoint Captieux pour des raisons professionnelles en 1995. Son aficion l'a naturellement conduit à s'investir en tant que bénévole dans l'organisation de la Feria Rugby y Toros, il en fut d'ailleurs secrétaire jusqu'en 2008. Depuis, il continue de s'investir en animant le blog, et la page Facebook de Rugby y Toros.
 
La photographie est, à côté des toros et de la chasse traditionnelle à la palombe, sa troisième passion. Elle lui permet de fixer des instants fugaces dont il essaie d'extraire des détails lui procurant de l'émotion.

Il est l'auteur du visuel de l'affiche 2012.

lundi 21 mai 2012

Brève 2012 (I) : Flamenco !

Le jeudi 31 mai, 20 h 30 au ciné de Captieux : un avant-goût des senteurs ibériques qui envahiront l'atmosphère capsylvaines durant toute la fin de semaine.

samedi 19 mai 2012

Dimanche, c'est au tour des toros (II).

Après la tienta et en attendant 17 h, que l'on soit aficionado ou simple badaud, on ne s'ennuiera pas.

Au moment de l'apéro, il y a celui, privilégié, où à l'ombre des chênes sont présentés les acteurs de cette journée : minots du matin et leur professeur, éleveur, novilleros et quelques autres personnes auxquelles on doit remerciements ; remise de cadeaux et du trophée Rugby y Toros.

Puis c'est l'heure bien sonnée du repas confectionné par Benoit Lacampagne (traiteur officiel de la Feria) et animé par Alegria Banda de Casteljaloux.  
Au menu ce dimanche midi (prix du repas : 18 €) :

Duo de foie gras et son pain d'épice
ou Salade de saumon fumé
ou Foie gras chaud à l'abricot
-----
Tournedos de bœuf et ses échalotes fondues
ou Filet mignon de veau sauce aux cèpes

Assortiment de légumes
 -----
Fromage
-----
Abricotier et son coulis
ou Croquant au chocolat et sa crème
ou Framboisier et son coulis
----- 
Café
Vins rouge et rosé en carafe


A partir de 14 h, pour les minots d'ici, sera proposée une animation à base de structures gonflables et, vers 15h, l'Harmonie de Casteljaloux, dirigée par Bernard Thore (un habitué du lieu) vous offrira son aubade et sera suivie de Marine et ses danseuses de Sévillanes.





Ces deux spectacles se dérouleront sur le podium de l'airial et sont, bien évidemment, gratuits.



Si vous désirez vous dégourdir un peu les jambes, vous pourrez également faire un tour sous le chapiteau Expo (à gauche en arrivant dans le campo de Feria). A cet endroit-là vous pourrez également échanger quelques mots avec Julien Lescarret qui pourra également vous dédicacer son livre-album "Au risque de soi" (Au Diable Vauvert).


Et, en fin de compte, les 17 h sonneront bien vite...

vendredi 18 mai 2012

Dimanche, c'est au tour des toros (I).


La journée du dimanche, commence doucement : il faut bien émerger sans trop  de brutalité des festivités de la veille et pour cela, quoi de mieux que quelques huîtres du Bassin, une saucisse et un verre de blanc bien frais... Ça, c'est ce qui dans le programme a été baptisé le "casse-croûte du Bassin", il sera proposé à partir de 10 h sur l'airial des arènes, côté bodega.

Et puis les choses vont s’accélérer et se densifier.

A 10 h 45, retentira dans le ciel l'explosion du chupinazo, le gros pétard qui annoncera le départ de l'"encierro des chiquitos". Les minots parcourront les deux cents mètres qui les séparent de la plaza à un rythme si effréné qu'au final, il faudra les faire ralentir pour que les moteurs des toros sur roulettes de la ganaderia Bîmes les rattrapent... C'est ainsi, "Bénévole le samedi jusqu'à pas d'heure, pour un sprint de 200 mètres le dimanche matin, tu pleures".
Le temps de quelques tours de pistes, de quelques recortes ou passes de capote volées et d'autres minots, plus âgés, prendront le relai pour procéder, à 11 h, à la tienta matinale publique (et gratuite).

Mais une tienta, qu'est-ce que c'est ?

C'est l'épreuve de sélection des vaches destinées à devenir reproductrices dans un élevage de bétail brave. Durant cette épreuve, on juge d'abord, au moyen d'un aiguillon, de la bravoure ; c'est à dire de la volonté de l'animal à vouloir accepter une confrontation de laquelle résulte une douleur physique. La vache mise en place à des distances croissantes doit répondre aux provocations du cavalier. On note le nombre, la qualité des charges (hésitantes, au pas, en accélérant, franches...) et le comportement de la bête (si elle pousse ou donne plutôt des coups de tête, si elle reste ou si elle sort seule,...).
Vient ensuite le moment de la muleta dans lequel on jugera de la qualité et de la franchise des embestidas (des charges), et ce, sur les deux cornes, c'est ce qu'on appelle la noblesse.
Cette épreuve s'effectue généralement en privé.
C'est pour les organisateurs capsylvains un moyen d'aller vers un public non initié, un premier contact qui peut se faire en famille. Il n'y a pas de mise à mort.
Cette année, pour mener cette tienta, les organisateurs ont choisi de vous présenter le Centre Français de Tauromachie de Nîmes. Les élèves seront accompagnés par Patrick Varin, matador de toros, qui la dirigera.
Vous pouvez en apprendre plus sur le C.F.T. en cliquant sur l'image ci-dessous.

Les vaches seront amenées par les frères Bats et sont originaires de la ganaderia de Pedres dont les novillos ont été combattus à Captieux de 1996 à 2001et dont les soeurs ont participé activement au succès matinal de Magescq en mars dernier.

Pour l'instant, nous ne connaissons pas le noms des élèves que Patick Varin amènera avec lui, mais pas de souci, dès que nous en saurons plus, vous serez les suivants.

jeudi 17 mai 2012

Les tournois à 7 du Samedi.


Le matin, à partir de 9 h 30, ce sont les anciens qui donneront le coup d’envoi de cette journée marathon. 15 équipes en découdront et tenteront de mettre fin au règne des Rugueux Bipèdes (vainqueurs des tournois 2010 et 2011).
La durée des matchs qui se dérouleront sur demi-terrain sera de 8 min sans mi-temps et pour préserver le physique de ces lève-tôt, les rencontres se feront « à toucher ».

Soulignons la présence fidèle des équipes suivantes : les Vils Navets (avec Jean-Yves en figure de proue), Torovalie (Dule), les Gros Finauds Gras (emmenés par le doyen du tournoi Maitre Pif Paf et la célèbre mascotte Anne), les Escamats (drivés par Famine), les Anciens Écureuils, les Gravelous de Léognan, les éducateurs des écoles de rugby de Captieux et ceux de celle de Biganos (Casse-Peigne visant le titre de Meilleur joueur du tournoi), le CHR (Dudule et Jean Phi aux manettes), les Antiques Ecureuils (Pipo voulant démontrer qu'il est aussi efficace sur le terrain qu'à la TV), les Renards Bleus, les Bouffes en Tranche (Chouchou et Kéké tenteront-ils les mêmes prouesses que l’an dernier ?), les anciens Roquefortois et l’inscription pour la 1ère fois des virtuoses du 7 : la Confrérie des Talons (Kenny nous promettant une surprise avec une équipe super affûtée…)

A l’issue de ce tournoi, un apéritif sera offert aux joueurs et un repas, ouvert à tous, sera servi sous le hall du basket dès 13 heures.


A partir de 14 h 00, les matchs reprendront mettant ce coup-ci en avant les Seniors. Les matchs auront une durée de 10 min et les plaquages seront autorisés.

Deux tournois se dérouleront en parallèles : un masculin,… normal… et pour la première fois un tournoi féminin.

-          Côté  filles, seront présentes les Prunelles d’Agen, les Assoiffées du GGRF 47 (filles de l’entente Casteljaloux – Marmande), Herm, et le Stade Bordelais.
-          Côté garçons, nous retrouverons les jeunes de Villeneuve de Marsan, les Potes de Marto, Captieux et les Jeunes Sud Gironde.

Certaines équipes (féminines et masculines) encore en course dans la compétition réservent encore leur réponse.
 
Raphael Lagarde (joueur professionnel à Agen / International à 7) sera présent toute la journée  accompagné du vainqueur du trophée Balaki  (Xavier B)  

La banda de Villeneuve de Marsan, « La Pacharana » dont tout le monde nous dis le plus grand bien animera la journée rugby.
 
En parallèle du tournoi :
  • Toute la journée, "Faites vous refaire le portrait"… par deux professionnels de la caricature.
  • A partir de 15 h 00, initiation au rugby. Les éducateurs de l’école de rugby à travers des jeux proposent à tous les enfants (filles et garçons) ayant fêté leur 5ème anniversaire de découvrir la pratique de ce sport.

A partir de 20h30 sera retransmise sur  grands écrans la ½ finale du championnat de France du Top 14.


lundi 14 mai 2012

Infos pratiques :

Le guichet réservations a ouvert aujourd'hui.

Ses horaires d'ouvertures sont : 9 h / 12 h et 13 h 30 / 18 h du lundi au vendredi, le samedi de 9 h à 12 h uniquement (05.56.65.88.95 ; Ce sera Fabienne à l'autre bout.)
Le dimanche 3 juin, les guichets des arènes seront ouverts à partir de 10 h.

Les tarifs sont inchangés depuis 2010 :


A noter qu'il n'y a pas d'appellations "soleil", "ombre" et "ombre et soleil". A Captieux, il y a des couvertes et des non couvertes ; non couvertes soleil de face (Est) ou dans le dos (Ouest).



Tarifs :

 Couvertes                                NC Ouest                                 NC Est

                  file 5 : 27 €
                  file 4 : 29 €                                     21 €                                      19 €
                  file 3 : 31 €                                     26 €                                      24 €
                  file 2 : 34 €                                     30 €                                      28 €
                  file 1 : 37 €                                     32 €                                      30 €
    contra barrera : 41 €                                     36 €                                      34 €
              barrera : 45 €                                     40 €                                       38 €

Pour les groupes constitués de 10 personnes mini, une remise de 15% est accordée sur les réservations des barreras et contra barreras non couvertes.

mardi 8 mai 2012

Défi Gascon, 4ème édition.


Nous vous l’avons déjà dit en préambule dans l’article précédent : Captieux « Cœur d’Aquitaine » deviendra ce vendredi 1er juin le cœur de la Gascogne festive.

Les Arènes Jean Sango accueilleront le IVème Défi. Le principe de cette soirée est simple : mettre face à face, pour des épreuves sportives ludiques, des équipes représentant différents villages. Et cette année, il y en aura 4 :
                   Bernos-Beaulac, les voisins girondins, deux fois gagnants et détenteurs du titre,
                   Captieux, bien sûr, hôte de la soirée,
                   Casteljaloux, cité des Cadets de Gascogne, en Lot et Garonne.
               et Roquefort, les voisins landais, pour leur deuxième participation,
  (la liste est donnée par ordre alphabétique…)

Comme dans les versions précédentes, la soirée sera animée par Denis qui en est également le maitre d’œuvre.

Le Défi se déroulera en deux parties séparées par un entracte et la présentation des équipes, composées d’adultes et d’enfants, aura lieu à 20h45.

Au cours de la première partie, les concurrents auront à dompter un taureau sauvage, jouer les bergers landais montés sur leurs échasses et préparer la chasse d’automne en installant leurs appeaux.
Puis, dans la seconde, ils devront faire face à une attaque de chenilles processionnaires, et se défier dans deux valeurs sûres du Défi : le ventre-glisse et le tir à la corde, ces jeux ayant été jusqu’à présent (dans les éditions précédentes) les épreuves décisives.

Le droit d’entrée est donné par un ticket de tombola d’une valeur de 3 € qui sera en vente chez des commerçants des communes participantes et dont le tirage sera effectué à l’entracte. 

Les lots :
                 - 2 places pour le tournoi des 6 nations à Paris.
                 - 2 repas au Sabla à Maillas
                 - 2 places pour la course landaise de Captieux
                 - 4 places familles à Walibi
                 - 2 places pour la novillada de Roquefort
                 - 2 entrées au canoë kayak de Bernos Beaulac
                 - 2 entrées aux thermes de Casteljaloux
                 - 2 entrées au concert des Cap’Nègues (à Captieux, pour les fêtes)
                 - 1 bon d’achat chez Intersport

 (un complément d’information concernant les points de vente des tickets fera l’objet d’une brève le moment venu)

Suite au Défi, Denis troquera sa casquette d’animateur conte celle de DJ et nous accompagnera en musique jusqu’à l’heure légale de fermeture.

Une bonne idée de soirée en famille.

samedi 5 mai 2012

Feria 2012, demandez le programme !

Dans moins d'un mois maintenant, débutera la 20ème édition de la Feria Rugby y Toros. 

Si les programmes des samedis et des dimanches se sont rapidement et naturellement mis en place, compte-tenu de l'intitulé et du prétexte à la Feria, celui du vendredi soir a eu un peu plus de mal : projections cinématographiques en plein air (aux arènes), concerts, becerradas, et finalement jeux inter-villages.

En 2012, ce sera la 4ème édition de ce que nous avons baptisé : le Défi Gascon et cette année, plus que jamais, il sera le bien-nommé puisque le coeur géographique de la Gascogne y sera représenté. 
Captieux, Coeur de Gascogne, verra s'affronter, en toute amitié et dans la bonne humeur les villes de Bernos-Beaulac (33), Captieux (33), Casteljaloux (47) et Roquefort (40).

Ce sera le vendredi 1er juin, aux arènes Jean Sango, à partir de 20 h 30. 

A l'issue du Défi, les spectateurs, les supporters, les participants se retrouveront à la bodéga pour fêter la victoire (ou noyer la désillusion de la défaite) : Bal gratuit.

Le samedi 2 juin, c'est dans un premier temps au stade que tout se déroulera. Les anciens seront sur le pré le matin pour un tournoi à toucher quant aux jeunes et aux filles (puisqu'il y a cette année un tournoi féminin) c'est l'après-midi qu'ils fouleront la pelouse. C'est également l'après-midi que les "petiots" (> 5 ans) pourront participer à des ateliers-rugby.
Restauration sur place possible le midi et animation musicale par la banda : La Pacharana de Villeneuve de Marsan.
Vous pourrez également vous faire refaire le portrait pas deux caricaturistes présents sur le site.

Le soir après la remise des prix, rendez-vous sur l'airial des arènes pour le repas et la soirée Bodega. Diffusion de la demi-finale du championnat de France sur écrans géants (à la Bodega et sous le chapiteau restauration). Bal gratuit.

Le dimanche 3 juin, l'autre aficion, celle des toros, sera à l'honneur : 

          à partir de 10 h, Casse-croûte du bassin.
          à 11 h, arrivée de l'encierro des Chiquitos et tienta publique (et gratuite).
          à 12 h, présentation au public des novilleros et du ganadero,
          à 13 h, repas gascon,
          à partir de 14 h, animation pour les enfants,
          à partir de 14 h 30, Julien Lescarret dédicacera son livre-album : Au risque de soi.
à partir de 15 h, concert de l'Harmonie Municipale de Casteljaloux et danses sévillanes,
          à 17 h, novillada
          à 20 h, repas.

Toute la journée, expositions (peinture, sculpture et photographie).

mercredi 2 mai 2012

Message aux bénévoles :

La réunion, initialement prévue au Centre Audiovisuel, est transférée (même jour même heure... voir dans le courrier) au Cercle des Travailleurs.

Faites passer l'info. Merci.

Pour prendre contact, utiliser le lien contact du blog.

lundi 23 avril 2012

Photos des novillos.

Les photos de ce diaporama ont été prises au début du mois de février et en 4 mois, ils changent...

dimanche 1 avril 2012

mercredi 14 mars 2012

Revue de presse.



C'était la XIIème.




  Le 2 mars 2012 a donc eu lieu la XIIème Nuit « Rugby y Toros ».

David MORA et Benjamin FALL étaient à l’honneur.

 Un plateau de jeunes talents, âgés tout deux de 22 ans, ces deux garçons ont fait une ascension fulgurante dans leur domaine respectif.
David MORA, matador de toros depuis 2006, est aujourd’hui 14ème de l’Escalafon.
Benjamin FALL a choisi le rugby à l’âge de 16 ans ; à 20 ans, il est sélectionné en Equipe de France pour jouer contre les Samoa, aujourd’hui il est ailier au Racing Métro.
Les 320 convives ont eu le plaisir de déguster un repas gastronomique concocté par le traiteur Benoît LACAMPAGNE et servi par les bénévoles du SC Captieux, du Comité des Fêtes et du Club Taurin.
Emotions partagées avec Pampi LADUCHE, que nous avons eu plaisir à retrouver sur scène.
Denis’Anim a conduit la soirée avec brio  :

David MORA fut présenté par Michel BERTRAND, consultant de l’association et interviewé par Zocato tandis que Benjamin FALL l’était par Stéphane BRÈTHES et Pascal DARRIET.
Les dirigeants et les entraîneurs du SC Captieux, qui ont à leur actif deux saisons extraordinaires ont été mis à l’honneur par le Président André DURANTAU.

Comme à l’accoutumé, les invités ont reçu de nombreux cadeaux et le trophée « Rugby y Toros », créé cette année par Jean-Claude CAUSSE.

Cette soirée s’est clôturée (tard) sur des airs de Paquito Chocolatero… encore une réussite pour les organisateurs qui, chaque année, mettent tout en œuvre pour que cette nuit soit belle.

lundi 13 février 2012

Pour les copains de Magescq.

C'est la première de la saison ! (Cliquez sur l'affiche)


vendredi 3 février 2012

La XIIème Nuit RyT : Place aux jeunes !


Voici donc le programme de la Nuit 2012. 

Elle se tiendra le Vendredi 2 mars, à partir de 19 h 30, au Centre Culturel de Captieux et nous accueillerons en votre compagnie de jeunes talents :
 
 

      Le Matador David MORA : révélation de la temporada européenne 2011, il est actuellement en train de récolter des succès importants en Amérique. 



les Rugbymen :

                   

 

      Benjamin FALL : jeune Langonnais de 22 ans, à la fois arrière et ailier, déjà 2 fois international après seulement 6 ans de pratique du rugby. Il a fait une ascension fulgurante.


                     
      

      Raphaël LAGARDE : l’enfant de Captieux, âgé de 23 ans, brillant international à 7 ; il évolue dans le TOP 14, désormais à Agen, au poste d’ouvreur, sous la houlette de Philippe SELLA.




Notre ami Pampi LADUCHE, le chanteur basque, sera également présent sur scène. 

Au cours de la soirée, conduite par DENIS’ANIM, nous vous annoncerons le programme de la future feria de juin. Un apéritif vous sera offert à partir de 19 h 30, le dîner spectacle  et la soirée débuteront à 21 h.
Pour réserver, contacter Fabienne au 05 56 65 72 28 ou au 06 37 18 48 02 avant le lundi 20 février (Attention la salle n’est pas extensible !). Coût de la soirée : 30 €.


Menu

Garbure

Duo de Foie Gras et son pain d’épices

Pavé de Ris de Veau sauce Châtelaine

Tournedos de Bœuf 
 et ses échalotes fondues

Petits Légumes

Salade et Fromage

Coupe Mousquetaire

Vin Rouge et Rosé en carafe

1993 – 2017, 24 ans de RUGBY y TOROS ! 1999 – 2017 18 ans de Novillada avec picadors

Voilà près de 25ans qu’une équipe de dynamiques bénévoles sous la houlette du président André DURANTAU (Président fondateur auquel a succédé, 4 années durant, Stéphane PELERIN relayé aujourd'hui par Stéphane BRETHES), organise au cœur de l’Aquitaine une fête conviviale autour de deux passions majeures du Sud-Ouest : le monde du rugby et celui de la tauromachie s’y rencontrent autour de leurs valeurs communes, pour ce qui est devenu le rendez-vous traditionnel du 1er week-end de juin (le second si Pentecôte tombe le premier).



Ce pari audacieux lancé en 1993 et réussi dès la première année, la création d’un concept par l’association de deux thématiques complémentaires, fera école par la suite dans d’autres villes ou ferias.

Au fil des années, le premier tournoi de rugby à caractère local, s’est transformé en rencontre incontournable pour le rugby aquitain. La journée du dimanche, s’est imposée dans le calendrier des dates taurines du sud-ouest comme un rendez-vous de qualité : la ville de Captieux a été récompensée en 2000 en recevant le prix « Traje de Oro » décerné par un jury de medias à la meilleure plaza de novilladas du Sud-ouest.



A Captieux, la tradition taurine remonte à 1963 et débuta par des novilladas sans picadors dont la 2ème , en 1964, permit à Paquirri et son frère Riverita, arrivés de Cadix dans une Traction 7, de faire leur présentation en France. En 1966 on déplora l’effondrement des arènes après un « derby » avec la localité voisine de Grignols au cours d’un inter-villes fort « disputé » et c’est en 1990 que furent construites les nouvelles arènes Jean Sango (les seules arènes fixes de Gironde).



En 1993, l’enthousiaste et persévérant André DURANTAU, aidé par son « pack » de bénévoles et Michel BERTRAND, relançait le mouvement à l’occasion du soixantième anniversaire du S.C.C. (Sporting Club de rugby de Captieux) par l’organisation d’un festival avec picadors. Le Comité des fêtes et le Club Taurin Ricard s’unirent à cette première équipe l’année suivante pour organiser cinq autres festivals au cours desquels défilèrent des grands noms de la tauromachie : Tomas CAMPUZANO, RUIZ MIGUEL, Victor MENDES, CHAMACO, Juan MORA, Richard MILIAN, DENIS LORE, Damaso GONZALEZ, etc. Puis c’est en 1999 que fut organisée la première novillada avec picadors de l’histoire des arènes Jean Sango.



Depuis mars 2001, les aficionados au ballon ovale et à la corrida se retrouvent en hiver lors d’une soirée de gala « La Nuit RUGBY y TOROS » au cours de laquelle ont été reçus des invités prestigieux : Pierre ALBALADEJO, Bernard LAPORTE, Jean-Pierre RIVES ainsi que les maestros PEDRES et JOSELITO, l’éleveur VICTORINO MARTIN pour ne citer qu’eux.



Aujourd’hui, ce qui était au départ un jour de fête est devenu une féria se déroulant du vendredi au dimanche : les tournois de rugby à VII, les expositions d’artistes, les groupes musicaux variés, les animations pour les enfants, un campo de feria, des bodegas et des repas gascons, préparent l’évènement majeur du dimanche avec en apéritif une tienta matinale publique et gratuite (une innovation apparue en 2001) : la novillada avec picadors.