mardi 19 novembre 2013

Dimanche 24 novembre

Le 24 novembre, RyT sera présent à Rion-des-Landes. Rejoignez-nous.



lundi 18 novembre 2013

A vos agendas !!!

Les dates des deux événements organisés par R y T à Captieux sont fixées :

Vendredi 28 février : La Nuit Rugby y Toros
Les vendredi 30, samedi 31 mai et dimanche 1er juin : La Feria Rugby y Toros.

A bientôt.

mercredi 19 juin 2013

Match de Gala

Les photos sont de Christophe Georgeval, photographe pour Le Républicain.


5 ème Défi Gascon...

Nouvelle victoire des Capsylvains grâce, il faut bien le dire, aux filles qui remportent le tir à la corde...
Pour la troisième fois, donc, le Cap Nègue reste à la maison.





jeudi 13 juin 2013

Album photos : les anciens et les filles.

Photos : Christophe Lucy "Le Révérend"


samedi 8 juin 2013

Cela s'est passé le samedi.... (et en attendant plus de photos).



Amis de l’ovale, le samedi était votre journée RUGBY+ !
La 21ème édition de la feria Rugby y Toros avait organisé les attractions suivantes :

Le matin, après la cérémonie de passage à la buvette pour le café d’accueil, s'est déroulé le tournoi d’anciens (+ 35 ans) auquel 12 équipes, toutes plus affutées les unes que les autres, avaient répondu présentes.
Au terme de matchs acharnés le tournoi fut remporté par les Éducateurs de l’école de rugby capsylvaine (avec ses fers de lance Perkings et Pipette) face aux Vils Navets (drivés de main de maitre par Jean-Yves Guyot) auteurs d’une superbe prestation.

Classement 2013 :

1 : Educateurs de l’école de rugby 
2 : Vils Navets 
3 : Pottocks du Sud Gironde 
4 : Entente Torovalie/Escamats 
5 : Cadets Captieux saison 86/87 
6 : Escapateros 
7 : Roquefort 
8 : Gros Finauds Gras 
9 : Bouffes en Tranches 
10 : Peña Soldevilla 
11 : Chupermen 
12 : Mousquetaires de Casteljaloux 

Après la remise des différents trophées dont le prix spécial de l’élégance ravi par les Gros Finauds Gras, ce beau monde se retrouva sous la halle du basket pour un apéritif suivi d’un repas animé par la banda « Les Burdigalos ».
Un p’tit clin d’œil aux Bouffes en Tranches pour la réalisation d’une superbe banderole rendant les hommages à Rugby y Toros, en ce jour de 20ème anniversaire.

En début d’après-midi, séance d’initiation au rugby animée par les éducateurs de l’école de rugby, décidés à transmettre ce qui leur avait valu le trophée du matin.
Sous la houlette du président de l’école de rugby de Captieux (Anthony Garbaye), pas moins de 50 gamins se sont initiés dans la bonne humeur à la pratique de ce beau sport. La relève est assurée!

Enfin, place aux vrais sportifs :
En lever de rideau, match féminin à XII animé par l’équipe de Guyenne Gascogne Rugby Féminin (entente Marmande – Duras – Casteljaloux).
Superbe démonstration des filles (cadettes et seniors) emmenées par leur coach Hervé et la régionale Pauline.
On aura noté l’arrivée fort remarquée du ballon du match apporté par Chouchou des Bouffes en Tranches dans un avant match digne des animations de Max Guazzini.

photo : C. Lucy

Puis vint le match de gala opposant la sélection de la Gouaneyre à la celle de Gasconha.
Les deux équipes rentrèrent sur le terrain tenant par la main les enfants présents à l’initiation rugby,  au milieu d’une superbe haie d’honneur effectuée par les féminines en première mi-temps et par les échassiers en seconde.

L’hymne officiel des deux équipes raisonna dans le ciel capsylvain avec en point d’orgue le « Se canto » (hymne officiel de la seleccion) repris en chœur par les joueurs et le public.

photo: C. Lucy

photo: C. Georgeval, Le Réplublicain











Le terrain André DURANTAU pourra se vanter d’avoir reçu la première équipe de Gascogne de Rugby emmenée par son coach Régis Sonnes, son capitaine Julien Tastet et son manager Super Gascon.

Cette équipe a la particularité d’être composée à la fois de joueurs professionnels (Stade Montois, UBB…), de joueurs amateurs venant des 4 coins de la Gascogne (dont les locaux Yoan Lamarque, Jérémy Darteyre et Mathieu Armagnac) et d’écarteurs landais (Lapoudge et Avignon)….
photo : C. Georgeval, Le Républicain
Mention spéciale pour son manager Super-Gascon, grand (et gros) défenseur des valeurs Gasconnes.

Le résultat du match fut anecdotique (victoire de la seleccion de Gasconha face à la belle équipe de la Gouaneyre entrainée par Loic Braconnier et Julien Bouic) car la plus belle des victoires fut la présence d’un public nombreux, charmé par les prouesses de l’animateur Jean-Luc commentant la partie en Gascon.
Et en hommage à la gastronomie capsylvaine, les 2 équipes ont pu déguster lors de la mi-temps.les célèbres puits d’amour qui remplaçaient les traditionnelles oranges.
Les fifres de Bazas (les Aganits) et les échassiers de Biscarosse (Lous Esquirous) ont animé le match et le défilé vers les arènes des joueurs et des spectateurs.
La troisième mi-temps, avec retransmission de la finale du Top14, fut à la hauteur des deux premières…mais son résultat restera confidentiel (pas celui de la finale !)
photo : C. Lucy
photo : C. Lucy









Photo : C. Lucy

Photo : C. Lucy
Photo: C. Lucy









PARTAGE – CONVIVIALITE – RESPECT furent les mots clés de la journée.


Un grand merci :

– aux arbitres de la journée
– aux bénévoles
– aux photographes, les 2 Christophes : Lucy dit le Révérend et Georgeval
- au caméraman du match de gala, Francky 
– aux équipes d’anciens
– à Pauline et Hervé
– à Juju
– et surtout aux dirigeants « historiques » de l’association « Los Mosquetaires de Gasconha » (Jean Luc- Régis – The Inspector Cluzo et PM) qui ont répondu présent à l’appel de Rugby y Toros

mercredi 5 juin 2013

Diaporama de la novillada 2013

Photos de Christophe Georgeval pour Le Républicain et de Stéphane Pèlerin.


jeudi 30 mai 2013

mercredi 29 mai 2013

à 500 m...

Un arrêté municipal fixe le parcours de leur manifestation.
Ils n'auront pas le droit de venir au contact des aficionados et devront rester place de la mairie à plus de 500 m des arènes.
Leur droit de manifester a un coût que paiera la collectivité.
Les aficionados ont eux, le droit de pouvoir vivre en toutes liberté et tranquillité leur culture, reconnue légale par le Conseil Constitutionnel.

dimanche 26 mai 2013

samedi 25 mai 2013

Feria du 20ème, le cartel...

C'est un cartel intéressant que vous présente l'équipe de Rugby y Toros :

 


Roman (Collado-Gouinguenet), 20 ans, né à Valencia (Espagne) :







Il fut révélé au public lors de la feria de Valencia 2012 télévisée par Canal+ Toros.
Garlin, avril 2013.
Récent triomphateur de Garlin (qui a d'ailleurs choisi de le répéter pour sa novillada de juin), mais également de Valencia et Castellon, il est un des grands espoirs de la tauromachie.

Il s'était inscrit à l'école de tauromachie de Valence et fut consacré meilleur élève de celle-ci en 2009, 2010 et 2011.

En 2010, c'est le sable de Magesq qu'il foula pour sa première venue en France lorsqu'il était encore en Non Piquée, puis celui de Bayonne et de Vieux-Boucau.

Ses débuts en piquée se firent à Algemesi en 2011.





Posada de Maravillas (Juan Luis Ambel Barranco), 19 ans, né à Badajoz (Espagne) :




 


Il est héritier de la plus ancienne dynastie de toreros (initiée en 1860 par Francisco de Posada, réjoneador), petit-fils, neveu et frère de matadors de toros, accompagné par Luis Alvarez (découvreur de César Rincon).
  



Il commença simplement en accompagnant son oncle (Antonio Posada) et son frère (Ambel Posada) aux tentaderos dans lesquels ils s'entrainaient avant d'intégrer l'école taurine de Badajoz. 
En Non Piquée, il triompha de manière importante Jerez de los Caballeros, Badajoz et Séville.
C'est en mars dernier qu'il franchit le cap de la Novillada Piquée, à la Feria de Olivenza, où se trouvaient quelques membres de l'association qui le virent triompher en coupant 2 oreilles puis 2 oreilles et 1 queue symboliques au novillo de El Freixo qu'il gracia.

Juan Luis "Posada de Maravillas" fera ce jour-là sa présentation en France... et il en attend beaucoup.


 
 

Clemente (Clément Dubecq), 18 ans, né à Le Bouscat (Gironde, France) : 





 


Initialement prévu le lundi pascal à Mugron, le passage de Clemente au stade supérieur se fera à Captieux... et finalement, c'est très bien comme cela!






 Il revêtit son premier habit de lumière en avril 2011, à Garlin et il torea cette année-là 15 novilladas. En 2012, il participa à 18 spectacles ainsi qu'au concours international "Camino hacia el Toreo" qui lui ouvrit les portes d'arènes espagnoles.

 
En France, il fut finaliste au concours de Dax et emporta celui de Bayonne. L'association des organisateurs du sud-ouest le déclara triomphateur de la temporada 2012.

Il démontra en février dernier, à Magesq, face à un eral compliqué de Urcola qu'il avait la maturité pour passer à l'échelon supérieur.

La Gironde tient là son futur deuxième matador de toros.



mercredi 22 mai 2013

Feria du 20ème, jour 3...

Le dimanche, depuis 20 ans, Captieux accueille sa Novillada... demandez le programme.

Passer une journée sur l'airial de L'aouzillère entouré des amis et de la famille, sous un soleil de début juin, est une expérience à ne pas louper.

Après les festivités de la veille, les premiers debout pourront se remettre d'aplomb grâce au "Casse-Croûte du Bassin" : petite assiette de 6 huîtres, accompagnées de saucisses et d'un peu de vin blanc... 

Pendant ce temps, non loin de là, les petiots du coin s'échaufferont avant de courir leur encierro, remontant l'allée de l'Aouzillère qui mène à la plaza Jean Sango et dans laquelle, à leur suite, se présenteront d'autres petiots, venus de Nîmes, ceux-là et appartenant au Centre Français de Tauromachie. Ce sera l'heure de la tienta, dirigée par Patrick Varin, Matador de Toros. Les vaches qui seront testées lors de cette matinée gratuite appartiennent à la ganaderia Alma Serena, propriété des frères Bats (Aurice, Landes).

L'animation musicale sera assurée par la Banda Alegria de Casteljaloux.

A l'issue de la tienta, sur le podium, du côté de l'espace restauration, aura lieu la présentation des novilleros (Roman, Posada de Maravilla et Clemente) et de Vicente Ruiz, l'éleveur que certains connaissent déjà puisque les organisateurs ont décidé de lui renouveler sa confiance après sa présentation en France de l'an dernier.

Apéritif, repas, exposition d'artistes, structures gonflables pour les petiots (d'ici ou d'ailleurs), concert de l'Harmonie de Casteljaloux, pourquoi pas une petite balade digestive dans la pinède environnante... de quoi attendre 17h sans stress, le paseo de la novillada.

Menus de la journée du dimanche :
Bon apetit tà minjar!
midi : 16€

Duo de foie gras et son pain d'épice
ou
Salade de saumon fumé
---
Tournedos de boeuf et ses échalotes fondues
Assortiment de légumes
---
Fromage
---
Framboisier et son coulis
ou
Forêt noire
---
Café, vins rouge et rosé en carafe.

soir : 12€

Charcuterie
---
Paella
---
Salade de fruits frais
---
Café, vins rouge et rosé en carafe




jeudi 9 mai 2013

FERIA du 20ème, jour 2...

20 ans d'existence, changement de format : 

Le samedi, c'est RUGBY +




Matinée réservée aux « anciens » : 
Après le café d’accueil (8h15), se déroulera à partir de 9h le tournoi d’anciens. Matchs à 7 sur ½ terrain à « toucher » d’une durée de 8 min.


Les 15 équipes citées ci-dessous mettront tout en œuvre pour succéder aux vainqueurs de l’édition 2012 : Les CADETS DU SCC saison 86/87 et leurs vedettes Léo et Pipo.

Soulignons la présence fidèle des équipes suivantes : 
les Vils Navets (et leur leader emblématique Jean-Yves), 
les Escamats (Famine), 
Torovalie (Dule), 
les Gros Finauds Gras (l’entraineur Jean Mi a déjà prévu des stratégies tel que le Black à la mêlée…), 
les Anciens Écureuils
les éducateurs de l’école de rugby de Captieux
les Chupermen de Dudule et de Jean-Phi , 
les Bouffes en Tranche (leur maestro Kéké a prévu une mise au vert sur place dès le vendredi), 
les Anciens Roquefortois,
les Rugueux Bipèdes.

Elles seront rejointes par de nouvelles équipes mais aussi quelques qui font leur retour et dont on dit le plus grand bien : 
les Amis de Guillaume Martet
les Mousquetaires de Castel (drivés par Olivier), 
Los Escapateros de Matthieu Urrutica 
et la Peña Soldevilla avec leur célébrité dans le monde du 7 (PM et son pas de l’oie…)

les Bouffes en Tranche
   





Dès 13h, un repas animé par Los Burdigalos, ouvert à toutes et tous, est servi sous la halle du basket.

 






   15h00 : Match féminin à 12 à plaquer.
Match de 60 min opposant :
l’équipe de Guyenne Gascogne Rugby Féminin (Entente de Casteljaloux, Duras et Marmande emmenée par Pauline Sango)
à 
l’équipe des Barbares Riantes (joueuses drivées par Pauline Bayle venant de plusieurs horizons : B.E.C., Herm, Lons et Bayonne).

En parallèle, de 15h00 à 16h30  les éducateurs de l’école de rugby à travers des jeux proposent à tous les enfants (filles et garçons) ayant fêté leur 5ème anniversaire de découvrir la pratique de ce sport.
16h30 : Match de gala : sur une initiative de la commission rugby en partenariat avec l’association «   Les Mosquetaires de Gasconha  » et Régis Sonnes, entraineur des lignes avant de l’équipe de Top 14 Bordeaux-Bègles  :
Présentation officielle de la « Seleccion de Gasconha» contre la « Sélection de la Gouaneyre» et entrainée par Julien Bouic« Juju», Michel Couturas et Loïc Braconnier.

A l’issue de ce match, un défilé des joueurs et supporters est organisé afin que tout le monde se retrouve aux arènes.
Les fifres des Aganits Gascouns et les échassiers de Lous Esquirous seront présents dès 16h00 pour assurer l’animation du match, du défilé et aux arènes avec des initiations de prévues.
A partir de 20h30 : retransmission de la finale du Top 14 sur grand écran (Bodéga et Chapiteau restauration)  suivi d’une soirée dansante.


mercredi 8 mai 2013

FERIA du 20ème, jour 1...



affiche version Casteljaloux
affiche version Bernos-Beaulac


2013, c’est l’année du 5ème Défi Gascon qui verra Captieux remettre son titre en jeu. Face aux écureuils, les Beaulacais essaieront de toucher pour la 3ème fois le bois du Cap Nègue, mais il faudra aussi compter sur les équipes Casteljalousaines et Roquefortoises.

Ces quatre équipes du Cœur de Gascogne s’affronteront lors des 6 jeux concoctés par Denis Declerck, le maître du jeu. 6 jeux dans lesquels il faudra faire preuve d’habileté, de force, d’endurance mais aussi, un peu (juste un peu), cette année, de courage car l’arbitre en 2 occasions sera assisté par deux jeunes demoiselles espagnoles venues pour la soirée de leur résidence de la Alma Serana (ganaderia des frères Bats).
Pendant deux heures donc, les équipes composées de 7 enfants (de 8 à 12 ans), 7 dames et 7 hommes donneront le spectacle :
Il leur faudra d’abord, tenter de franchir l’Adour sur un pont de fortune en faisant très attention à leur marchandise, bien sûr, mais aussi à la brigade volante des douanes présente sur les rives ; puis juchées sur des échasses postmodernes prouver leur adresse et faire mouche.
            Le Rondo des Pitchouns qui viendra ensuite sera, comme son nom l’indique, réservé aux enfants.
           Après l’entracte, viendra la première épreuve de force pure : c’est connu les Landais vivent sur le plat, cette ascension risque donc de laisser des traces dans les organismes, sauf peut-être pour quelques bûcherons ou maçons qui passeraient par là.
            Les Espagnols sont fous de foot, qu’en est-il des Espagnoles ? Ce 5ème jeu, en donnera un aperçu et notre invitéE ibérique ne manquera pas d’expliquer son point de vue aux joueurs.
          Pour terminer, le jeu qui fut, jusqu’à présent, chaque année décisif pour désigner le vainqueur du Défi : le tir à la corde.

Rendez-vous, donc, le vendredi 31 mai, à partir de 21h, aux arènes. Vous trouverez chez les commerçants des tickets de tombola donnant, en plus de la participation au tirage, l’accès aux gradins (prix : 3€).

affiche version Roquefort
affiche version Captieux



















Parmi les lots à gagner :  2 places pour un match du Championnat de France Top 14, votre poids en vin, entrées à Walibi,...                                                                                    
 
A l'issue du Défi, soirée Bodéga - Bal (gratuit)

1993 – 2017, 24 ans de RUGBY y TOROS ! 1999 – 2017 18 ans de Novillada avec picadors

Voilà près de 25ans qu’une équipe de dynamiques bénévoles sous la houlette du président André DURANTAU (Président fondateur auquel a succédé, 4 années durant, Stéphane PELERIN relayé aujourd'hui par Stéphane BRETHES), organise au cœur de l’Aquitaine une fête conviviale autour de deux passions majeures du Sud-Ouest : le monde du rugby et celui de la tauromachie s’y rencontrent autour de leurs valeurs communes, pour ce qui est devenu le rendez-vous traditionnel du 1er week-end de juin (le second si Pentecôte tombe le premier).



Ce pari audacieux lancé en 1993 et réussi dès la première année, la création d’un concept par l’association de deux thématiques complémentaires, fera école par la suite dans d’autres villes ou ferias.

Au fil des années, le premier tournoi de rugby à caractère local, s’est transformé en rencontre incontournable pour le rugby aquitain. La journée du dimanche, s’est imposée dans le calendrier des dates taurines du sud-ouest comme un rendez-vous de qualité : la ville de Captieux a été récompensée en 2000 en recevant le prix « Traje de Oro » décerné par un jury de medias à la meilleure plaza de novilladas du Sud-ouest.



A Captieux, la tradition taurine remonte à 1963 et débuta par des novilladas sans picadors dont la 2ème , en 1964, permit à Paquirri et son frère Riverita, arrivés de Cadix dans une Traction 7, de faire leur présentation en France. En 1966 on déplora l’effondrement des arènes après un « derby » avec la localité voisine de Grignols au cours d’un inter-villes fort « disputé » et c’est en 1990 que furent construites les nouvelles arènes Jean Sango (les seules arènes fixes de Gironde).



En 1993, l’enthousiaste et persévérant André DURANTAU, aidé par son « pack » de bénévoles et Michel BERTRAND, relançait le mouvement à l’occasion du soixantième anniversaire du S.C.C. (Sporting Club de rugby de Captieux) par l’organisation d’un festival avec picadors. Le Comité des fêtes et le Club Taurin Ricard s’unirent à cette première équipe l’année suivante pour organiser cinq autres festivals au cours desquels défilèrent des grands noms de la tauromachie : Tomas CAMPUZANO, RUIZ MIGUEL, Victor MENDES, CHAMACO, Juan MORA, Richard MILIAN, DENIS LORE, Damaso GONZALEZ, etc. Puis c’est en 1999 que fut organisée la première novillada avec picadors de l’histoire des arènes Jean Sango.



Depuis mars 2001, les aficionados au ballon ovale et à la corrida se retrouvent en hiver lors d’une soirée de gala « La Nuit RUGBY y TOROS » au cours de laquelle ont été reçus des invités prestigieux : Pierre ALBALADEJO, Bernard LAPORTE, Jean-Pierre RIVES ainsi que les maestros PEDRES et JOSELITO, l’éleveur VICTORINO MARTIN pour ne citer qu’eux.



Aujourd’hui, ce qui était au départ un jour de fête est devenu une féria se déroulant du vendredi au dimanche : les tournois de rugby à VII, les expositions d’artistes, les groupes musicaux variés, les animations pour les enfants, un campo de feria, des bodegas et des repas gascons, préparent l’évènement majeur du dimanche avec en apéritif une tienta matinale publique et gratuite (une innovation apparue en 2001) : la novillada avec picadors.