jeudi 12 novembre 2015

AGENDA 2016

La Feria Rugby y Toros se déroulera les 3, 4 et 5 juin 2016.

jeudi 18 juin 2015

jeudi 11 juin 2015

Compte-rendu de la Journée Rugby.

#RUGBYA5 

Pour sa 23ème édition et malgré la concurrence féroce des ½ finales du TOP 14 à Bordeaux, Rugby y Toros a réussi à proposer un spectacle alléchant.
La journée a démarré par le traditionnel café de bienvenue, moment toujours agréable de retrouvailles. 

Captieux, pour la seconde année consécutive justifie le titre de Capitale du rugby à 5 au sein du comité territorial de la Côte d’Argent en proposant un plateau de 130 joueurs répartis dans 13 équipes et à l’issue de 2h30 de matchs endiablés, le classement fut le suivant :


1er : Roquefort
2ème : les Cadets SCC, saison 86/87
3ème : les Educateurs de l'Ecole de Rugby du SCC
4ème : les Mustangs Gratentour XIII
5ème : les Piches
6ème : les Déguns
7ème : les Vils Navets
8ème : les Cas Soc
9ème : les Pottocks du Sud-Gironde
10ème : les Bouffes en Tranche
11ème : les Gros Finauds Gras
12ème : les Chupermen
13ème : les Escamats


Photos : Christophe Georgeval
Posted by Rugby y Toros on mercredi 10 juin 2015



Nous sommes fiers au sein de l’équipe organisatrice de Rugby y Toros, non seulement de maintenir un noyau dur d’équipes fidèles, mais également de faire faire à certains d’entre vous plusieurs centaines de kilomètres pour venir partager les valeurs du Rugby en terre Gasconne et nous attribuons donc une mention particulière aux équipes Varoises (Les Piches et Deguns) et aux Toulousains de Gratentour (Mustangs Gratentour).
Sachez que tous les acteurs de la matinée ont bien mérité la récompense de l’apéro et d’un repas pris en commun, le tout orchestré par la banda « les Burdigalos ».


A 15h00, sous un soleil de plomb, de valeureux combattants ont mis leur plus belle tenue de rugby, le match de gala pouvait commencer. 
La Seleccion de Gasconha emmenée par Super Gascon et Régis Sonnes rencontrait la Sélection des cousins Bouic (Guillaume et Julien dit Juju). Merci à ces derniers qui ont su monter une équipe compétitive en moins de 10 jours.

L’hymne officiel des 2 équipes, entonné par les joueurs et joué magistralement par la banda résonna dans le stade André DURANTAU  (Sé canto pour les Gascons et Piranhas pour la sélection des Bouic).

Julien Cabannes, tout juste auréolé de son Oscar Midi Olympique, titre récompensant le meilleur joueur Français pour le mois d’avril,  donna le coup d’envoi.
Au prix d’un match serré, la Seleccion de Gasconha s’inclina pour la 1ère fois en 3 ans sur le score de 21 à 7, malgré les conseils prodigués par Super Gascon tout au long de la partie et malgré le remplacement des traditionnelles oranges par les puits d’amour de la maison Seguin.

Photos : Christophe Georgeval
Posted by Rugby y Toros on mercredi 10 juin 2015
Tout ce beau monde (spectateurs, joueurs) se retrouva ensuite à la salle des fêtes pour partager un verre, se lier d’amitiés et peut être plus, regarder la ½ finale du Top 14, faire la sieste pour les plus fatigués,….

La journée se termina aux arènes avec au programme un spectacle de danses flamenco et d’une soirée musicale animée par le célébrissime Denis Anim'.

Que c’est beau une journée Rugby avec ses amis, copains, femmes, enfants et qui plus est, sous un soleil radieux !!!



Merci à tous les acteurs de cette journée :


-         Les bénévoles pour leur contribution active, leur patience et surtout leur gentillesse.

-         Les participants pour leur super état d’esprit,

-         Les élus et partenaires pour leur soutien moral et financier.



Vivement l’année prochaine !!


mardi 9 juin 2015

Novillada : photos de Christophe Georgeval

https://plus.google.com/photos/103672708000739648607/albums/6158386006057854225?sort=1 
Accédez à l'album en cliquant sur la photo
ou en dessous sur la page FB.

 
Photos de Christophe Georgeval.
Posted by Rugby y Toros on mardi 9 juin 2015
.



mercredi 3 juin 2015

L'organisation n'est pas un long fleuve tranquille....



En arrivant pour l'embarquement du lot de novillos, les représentants capsylvains ont eu des sueurs froides : la zone dans laquelle se trouve l'élevage du maestro Joselito, venait d'être fermée pour des raisons sanitaires préventives pour une durée de 40 jours.



Il leur aura fallu mettre tous les réseaux en alerte pour trouver en 24 h un lot de novillos qui pourraient embarquer pour la France. Cette prouesse, ils l'ont accomplie, et qui plus est, avec la manière puisqu'un élevage de première remplacera un élevage de première... et quel élevage !
C'est dans la province de Salamanque, à Tamames que se situe la ganaderia El PILAR, appartenant à Moisés Fraile.


Fer de la ganaderia El Pilar, devise verte et blanche
Cette ganaderia prestigieuse est présente dans toutes les grandes Ferias, que ce soit en France ou en Espagne et peut être considérée comme la ganaderia mère de Pedraza de Yeltes.

La ganaderia en quelques chiffres : 

Sur les 5 dernières années : Séville : 4 fois prix du meilleur lot ou meilleur toro.
                                          Salamanca : 4 prix du meilleur toro
En 2011 et 2012 : prix du meilleur toro à Pampelune et Bilbao.

vendredi 29 mai 2015

Météo pour une fin de semaine festive.

A une semaine de l'événement, on peut considérer que les prévisions sont fiables ! (au cas où, on touchera un peu de bois quand même...)

 

jeudi 28 mai 2015

Rhône, Adour et Guadalquivir, à la rencontre du Tage.

Des vallées du Rhône, de l'Adour et du Guadalquivir nous arrivent 3 jeunes hommes, au cœur vaillant, rêvant de lumières et de gloire et connaissant le prix de l'engagement.

le lien vers le blog de sa peña
Lilian FERRANI, est né en bord de Seine, à MELUN (77), le 9 juin 1994 et est la révélation de ce début de saison. Il gagne sa place dans le cartel capsylvain grâce aux 3 oreilles obtenues lors de la Feria Pascale d’ARLES.
Lilian sait ce que signifient les mots travail, effort et persévérance ; lui qui a dû, après des débuts en novillada piquée prometteurs en 2013, faire une croix sur celle de 2014, après  un accident de la circulation suivi d'une très grave blessure lors d’un entrainement en ANDALOUSIE.

C'est en ARLES qu'il se forme et c'est en ARLES qu'il a repris l'épée, le 4 avril dernier, face à des novillos de Rehuelga coupant une puis deux oreilles.

Grâce à ses efforts et au travail de l’école d’ARLES dans laquelle il est inscrit depuis 2008, Lilian a acquit une formation solide, débutant en sans chevaux le 22 avril 2011. Au moment du passage en piquée, en juin 2013 à RIEUMES, il avait à son actif pas moins de 34 novilladas sans picadors au cours desquelles il coupa 51 oreilles et 5 queues.  

A son palmarès, on remarque l’obtention en 2012 du prix « Nimeño II novillada sans picadors » et le prix décerné par les Clubs Taurins Paul Ricard au meilleur novillero sans picadors du Sud-Est. Il remporta également des succès importants dans plusieurs provinces espagnoles.



au bout du lien, la page FB
L'Adour est certes moins important que le Rhône ou la Seine mais ce sont les rives de ce petit fleuve côtier qui ont vu naître Louis HUSSON, le 7 mai 1996, à DAX (40).

Louis, dans la région, tout le monde le connaît, car comme Clemente il n'était pas rare de le croiser autour des arènes landaises ou bien de constater ses bonnes manières à l'occasion de tientas ou capeas matinales sous l'oeil bienveillant du maestro Richard MILIAN et de ses copains de Adour Aficion.

Beau parcours aussi que le sien : en 2011, à MORALZARZAL, il remporte le premier concours des écoles taurines de la région de Madrid. Ce concours étant retransmis par Canal+ Toros, il y eut, en 2012,  de nombreux contrats pour l'Espagne à la clé. 

du blog Photaurines (en cliquant sur le lien ou la photo)
En 2013, ses victoires à BOUGUES et à DAX font que l'ACOSO et l'UCTPR le déclarèrent chacun meilleur novillero sans picadors du Sud-Ouest.

C'est en 2014, à MUGRON, qu'il franchit avec succès le cap de la novillada piquée. Il y coupa 2 oreilles et enchaîna les succès pour totaliser en fin de saison 10 novilladas et 9 oreilles. 




Tout le monde reconnaît son courage et son bon comportement à l'épée.

Le site - Le profil FB

A LIMA (PÉROU),  où naquit Andrés ROCA REY, le 21/10/1996, bien qu'à quelques encablures des sources de l'Amazone, on ne trouve pas de grand cours d'eau. C'est à SEVILLE, baignée par le Guadalquivir, qu'il vit, depuis 5 ans, chez son mentor, le maestro José Antonio CAMPUZANO.


Contrairement à ses compañeros de cartel, Andrés défilera couvert au paseo capsylvain puisqu'il y toréait déjà, il y a un an et sortait en triomphe après avoir coupé trois oreilles aux novillos de Joselito. Ce jour-là, il s'agissait de ses débuts en piquée... que de chemin parcouru...

novillo de Sanchez Arjona à Aire
Sa saison 2014 ne fut que succès, 16 novilladas pour 23 oreilles et la saison qui commence est sur la lancée : 6 courses pour 7 oreilles et une grande porte à Las Ventas !!! A Aire, le 1er mai, on l'aura vu résoudre de très belle manière le problème technique que lui posait le novillo d'encaste Coquilla appartenant à Javier SANCHEZ ARJONA et auquel il coupa 2 oreilles. Ces 2 dates ne faisant que confirmer les précédents succès de son hiver en Amérique Latine.





mardi 26 mai 2015

Dimanche : la journée toros de Rugby y Toros.

Parce qu'ils ont donné plaisir au public présent dans les gradins l'an dernier en offrant des possibilités aux novilleros et du frisson aux spectateurs, l'association organisatrice a très rapidement pris la décision de renouveler sa confiance en Jose Miguel Arroyo, propriétaire des ganaderias du Tajo et de la Reina. 
C'est donc d'à côté de Trujillo (province de Caceres en Extremadura) qu'arriveront les novillos qui combattront ce dimanche 7 juin aux arène Jean Sango.

Ces novillos d'origine Juan Pedro Domecq / Carlos Nuñez présentent des qualités de noblesse propres à offrir de grands succès, mais également le piquant qui impose aux novilleros de montrer leur technique et qui procure au public une part de l'émotion qu'il cherche.



mercredi 20 mai 2015

Côté pratique :

Dans cet article, du vénal pur certes, mais techniquement, des renseignements pouvant s'avérer bien pratiques...  : les menus et leur tarif et puis le prix des places pour la novillada.

 MENUS

Samedi midi, au stade : animation musicale par LOS BURDIGALOS (15 €) 


Terrine de campagne maison
Axoa de veau,
Pommes de terre à l’huile d’olive
Camembert, fine salade
Riz au lait délicat parfum d’orange
1 verre de vin rouge ou rosé, café

Samedi soir, au campo de feria : avec spectacle PASSION SEVILLANE (19h30 à 23h)  (15 €) 

Melon au jambon
Pièce de boeuf cuite à la plancha, réduction de vinrouge échalote, 
Frites fraîches
Tomme de vache
Crème Catalane anis et orange
1 verre de vin rouge ou rosé, café 

Dimanche midi, au campo de feria (à partir de 12 h), animation musicale ALEGRIA BANDA (Casteljaloux) (18 €)

Mise en bouche : Soupe glacée de courgette, saumon fumé maison
Salade de gésier au vinaigre balsamique et toast de foie gras
Eventail de magret de canard,pommes de terre persillées
Ossau-Iraty et confiture maison
Baba au rhum, crème fouettée, soupe de fraise
1 verre de vin rouge ou rosé, café 

Dimanche soir, au campo de feria à partir de 19 h 30 (13 €) 

Paëlla au poulet et fruits de mer
Salade de fruits frais
1 verre de vin rouge ou rosé, café

BILLETTERIE NOVILLADA

La billetterie ouvre le jeudi 21 mai.
Réservations sans frais  en mairie de Captieux de 9h à 12h et de 13h30 à 18h. Le samedi de 9h à 12h.

Téléphones 05.56.65.88.95 et 06.37.18.48.02

Le dimanche 7 juin, vente aux arènes à partir de 9h.

Non couvertes ouest (soleil de dos) / Non couvertes est (soleil de face)

 Packs Toros  (forfait repas + novillada) à partir de 35 €.





lundi 18 mai 2015

Samedi 6 : La fin de journée... et la soirée !

Après le programme chargé de l'après-midi et une fois que le deuxième finaliste du Top 14 sera connu, on délaisse le centre bourg pour se rapprocher de la forêt et entamer la troisième mi-temps.

Sous le chapiteau Bodega. Denis vous attendra pour vous accompagner une bonne partie de la nuit. Il a déjà dans ses cartons les tubes qui feront l'été musical 2015. L'entrée de la soirée est gratuite et bien sûr les organisateurs compte sur votre bonne humeur et votre savoir vivre. 

Côté restauration, RyT renoue avec le dîner-spectacle :

Dans l'assiette, Franck et Michèle Jubily vous proposent un menu bien sûr différent de celui du midi :
(menu 15 €)
 Melon au jambon
Pièce de bœuf cuite à la plancha, réduction de vin rouge échalote, frites fraîches
Tomme de vache
Crème Catalane anis et orange
1 verre de vin rouge ou rosé, café

Sur scène, c'est le groupe Passion Sévillane que nous accueilleront. Cette troupe amateur de Saint-Perdon (40), créée en 2008, réunit des passionnés de l' Andalousie désireux de partager leur passion de la culture hispanique à l'occasion des festivités et des férias.


La Sévillane est une danse andalouse, petite sœur du flamenco qui représente la rencontre, la séduction, l'amour et la vie. Elle est esthétique, festive et rythmée. La regarder procure un enchantement certain, mais la danser est encore plus joyeux, car l’on se sent transporté par le chant et le rythme de la musique : cette danse fait vraiment tout oublier.


jeudi 14 mai 2015

Vuelta al partido de gala del año pasado...

One time again by Super Gascon himself... (un tantinet aidé par Jean-Luc Lagrave -Adishats- pour la version terroir)

Lo chuc de RYT que estóuamesclanha de las bèrastrobada per l’organisacion. Aquò qu’estóhèit de d’òra dab un tornèi de tocar d’anciansguanhatspeuscapdèthscapsilvans de la sason 86-87. Los comentators de las cadenas criptadas de la television qu’an juste arregretat de ne pas obtiéner nada entervista.La version oficiau que ns’ parla d’un « topin jaune », produtctebenlèu dopant, bevut en equipaabans e après los tornèis.


Le millésime 2014 de R y T, version rugby, fût un savant mélange intergénérationnel concocté par l’organisation. Cela débuta au petit matin, par un tournoi des anciens, à toucher, remporté par les cadets capsylvains de la saison 1986-1987. Les commentateurs des chaînes cryptées de la télévision ont juste regretté de ne pas pouvoir obtenir d’interview. La version officielle retiendra une position politique du leader des avants, Mister Grand Bic. La version officieuse fait état d’un « pot de jaune », produit peut-être dopant, consommé en équipe avant et après les tournois……


Après lamitatdeu temps e l’entrecòstatradicionau, qu’arribè l’òra de la partida de rugbí de las hemnas entre l’Estadi Montés e la seleccion de Guiana&Gasconharugbí 47 feminin.Lahorrèrapresenta que s’a arregaudit de las envoladas d’aquerasduasformacions, on los cadratges e autasbiscuèitas qu’èran de las meravilhosas.Aquestasduasequipasdeishènlo camp dab un empat. Pendent aqueth temps, los capdethscapsilvans de 86-87 que semblauantornar dab arsèc e que començauan a juntar la man corentatotacompanhar la banda « Los Burdigalas ».

Après la mi-temps du jour et la traditionnelle  entrecôte, ce fût le tour de l’opposition féminine entre le Stade Montois  et une sélection de Guyenne et Gascogne Rugby Féminin 47. Le public présent s’est régalé des envolées des deux formations, où les cadrages succédaient aux feintes et autres passes sur le pas. Les deux équipes se quittèrent sur un score de parité. Pendant ce temps-là, les cadets capsylvains 1986-1987 semblaient revigorés et commençaient à rejoindre la main courante en accompagnant la Banda des Burdigalos. 
 
Lo prat de l’estadiDurantau qu’arcuelhó los meijoens de l’escòla de rugbídeu SCC miatspeuseducatorsexemplaris e RafèuLagarda, mièja d’obèrturadeu SUA produit deu 100% de Captiubalhant la pròvaenqüèra un còpdeu bon barricòt ( pas aquethdeu Jaune deus capdèths de 86-87 ) e que las bonavrenhas ne s’estareishen pas.

Le terrain du Stade Durantau accueillit alors les plus jeunes de l’école de rugby du SCC emmenés par leurs éducateurs exemplaires et Raphaël Lagarde, ouvreur du SUA et produit 100% made in Captieux, prouvant encore une fois que le réservoir (pas celui de la mixture jaunâtre des cadets 1986-1987)  de jeunes pousses attirées par l’ovale ne s’épuise pas.

Enfin, coma acdísen los ahuecats  de RYT, la partida de gala que’sdebanè a cincòras enter los « Euskarians » e la seleccion de Gasconha. Après un petit trebucdensloprotocòleentausimnes on estóntocats los imnesdeuTefece( Tolosa Football club ) d’alhorsçò qu’estóuaconariamaucomprenuda de la horrèra, lo combat que s’aviè.Lasduasequipas que damorènpegadas cap e cap au planchòtdinc a la pausa deus pastisòtslocaus ( Potzd’amor ). Arreviscolats per aqueraracionsucrada un chic armanhacada, las tropasgasconas que vencèn la seleccion a l’Ikurriña 17 contra 14.E los capdèths 86-87a on èranpassats ?
La màgerpartida que desapareishón a 7 òrasdeishant au bèthmièi d’aquethhartanèr de  «  Pipo »barlingabarlinguedinc au cap de la nuèit.
Los de Boudjellal que guanhènlotitol mes açò qu’es un hèitanecdotic...
Enfin, comme le disent les aficionados de Rugby y Toros, le match de gala arriva « a la cinco de la tarde » opposant les Euskarians à la Seleccion de Gasconha. Après un petit couac dans le protocole pour les hymnes, où fut joué par erreur par les fifres le chant  du Toulouse Football Club (blague des organisateurs peu comprise) un combat âpre s’engagea. Les deux équipes restèrent très proche au planchot jusqu’à la mi-temps. Après les traditionnels puits d’amour, les gascons reprirent le jeu à leur compte pour l’emporter 17 à 14. Et les cadets 1986-1987 me diraient vous ? La plupart disparurent sur le coup de 19h00, laissant seul en pâture aux joueurs gascons leur Barde Pipo jusqu’au bout de la nuit. Toulon remporta le Brennus du Top 14, mais cela est anecdotique. 

Entourés par La Seleccion Gasconha 2014, I. DEXPERT et J.L. GLEYZE (Conseillers Départementaux)

lundi 11 mai 2015

Samedi 6 juin à CAPTIEUX : c’est encore + Rugby


CAPTIEUX : KM 0 du rugby à 5 (#RUGBYA5) et de la Seleccion de Gasconha 

Dès 9h15 : Tournoi à 5.

Pour la seconde année consécutive, le Comité Territorial de Rugby de Côte d’Argent fait confiance à CAPTIEUX et à Rugby y Toros en considérant le lieu comme la capitale du rugby à 5 du territoire.
Ce Tournoi opposera 12 à 16 équipes sur terrains réduits pour une durée de match de 8 min.


Le café d’accueil (8h30) sera le point de départ de la journée et l’édition 2015 présentera encore un plateau de renom composé bien sûr par des équipes fidèles : les VILS NAVETS, les ESCAMATS, les GROS FINAUDS GRAS, les CHUPERMEN, les BOUFFES EN TRANCHE, les RUGUEUX BIPEDES, ROQUEFORT,les MOUSQUETAIRES DE CASTELJALOUX, les POTTOCK DU SUD GIRONDE, les Éducateurs de l’école de rugby de CAPTIEUX sans compter le retour des PLAYMOBILS (féminines de CADILLAC) et très certainement de TOROVALIE et d’HERAKLES.
Mais il y aura également du sang neuf : les CAS-SOC (pompiers de LA BENAUGE) et une équipe de la région toulousaine, toutes deux dans les starting-blocks, fouleront la pelouse d’André DURANTAU pour la 1ère fois.
Tout ce petit monde n'aura qu'un seul et unique objectif : faire chuter les CADETS DU SCC SAISON 86/87, vainqueurs de l’édition 2014.









Dès 13h, un repas animé par LOS BURDIGALOS, ouvert à toutes et tous, est servi au stade sous la halle du basket.


Menu (15 €) : 
Terrine de campagne maison
Axoa de veau
Pommes de terre à l'huile d'olive
Camembert, fine salade
Riz au lait délicat parfum d'orange
Un verre de rouge ou rosé
Café

15h00 : Match de gala : La Seleccion de Gasconha contre l’équipe + de 19 ans du Comité Territorial de Rugby de Côte d’Argent (Divisions Fédérales).


Pour la 3ème année consécutive, la Seleccion de Gasconha avec son manager Super Gascon et son coach Régis SONNES (entraineur des avants de l’UBB) foulera la pelouse du stade André DURANTAU. Les dirigeants de cette équipe toujours invaincue se « décarcassent » afin de présenter une sélection compétitrice (mélangeant aussi bien des joueurs professionnels qu’amateurs). 

La Sélection des + 19 ans qui représente le Comité Côte d’Argent lors de la Coupe des Fédérations espère bien être la 1ère équipe à faire chuter la Seleccion de Gasconha. Nul ne doute que l’équipe commandée par Guy LABAT (responsable de la commission sportive au sein du comité), Xavier BESSAGNET (manager) et coachée par Lissandro ARBIZU (ancien international argentin) et David BANQUET (ancien joueur de haut niveau) présenteront une équipe compétitrice afin de relever ce défi. 

En parallèle, à partir de 14h45, les éducateurs de l’école de rugby proposeront de découvrir la pratique du rugby au travers de jeux (ouverts aux garçons et filles âgés de 5 à 14 ans.

A 16h30 : Retransmission sur grand écran de la ½ finale du top 14.

L’évènement régional ne sera pas à Bordeaux avec la ½ finale mais à 80 km de ce lieu… En effet, Rugby y Toros profite de cet évènement pour retransmettre au Centre Culturel sur grand écran la ½ finale du top 14. Sur ce lieu, se mélangeront aussi bien les spectateurs, les joueurs du matin et ceux de l’après-midi... les temps morts étant animés par la Banda. Ambiance en perspective !

A partir de 19h00 : apéritif aux arènes suivi d’un repas-spectacle avant de laisser place à la soirée dansante animée par DENIS’ANIM.

Samedi à CAPTIEUX : c’est encore + Rugby !

1993 – 2017, 24 ans de RUGBY y TOROS ! 1999 – 2017 18 ans de Novillada avec picadors

Voilà près de 25ans qu’une équipe de dynamiques bénévoles sous la houlette du président André DURANTAU (Président fondateur auquel a succédé, 4 années durant, Stéphane PELERIN relayé aujourd'hui par Stéphane BRETHES), organise au cœur de l’Aquitaine une fête conviviale autour de deux passions majeures du Sud-Ouest : le monde du rugby et celui de la tauromachie s’y rencontrent autour de leurs valeurs communes, pour ce qui est devenu le rendez-vous traditionnel du 1er week-end de juin (le second si Pentecôte tombe le premier).



Ce pari audacieux lancé en 1993 et réussi dès la première année, la création d’un concept par l’association de deux thématiques complémentaires, fera école par la suite dans d’autres villes ou ferias.

Au fil des années, le premier tournoi de rugby à caractère local, s’est transformé en rencontre incontournable pour le rugby aquitain. La journée du dimanche, s’est imposée dans le calendrier des dates taurines du sud-ouest comme un rendez-vous de qualité : la ville de Captieux a été récompensée en 2000 en recevant le prix « Traje de Oro » décerné par un jury de medias à la meilleure plaza de novilladas du Sud-ouest.



A Captieux, la tradition taurine remonte à 1963 et débuta par des novilladas sans picadors dont la 2ème , en 1964, permit à Paquirri et son frère Riverita, arrivés de Cadix dans une Traction 7, de faire leur présentation en France. En 1966 on déplora l’effondrement des arènes après un « derby » avec la localité voisine de Grignols au cours d’un inter-villes fort « disputé » et c’est en 1990 que furent construites les nouvelles arènes Jean Sango (les seules arènes fixes de Gironde).



En 1993, l’enthousiaste et persévérant André DURANTAU, aidé par son « pack » de bénévoles et Michel BERTRAND, relançait le mouvement à l’occasion du soixantième anniversaire du S.C.C. (Sporting Club de rugby de Captieux) par l’organisation d’un festival avec picadors. Le Comité des fêtes et le Club Taurin Ricard s’unirent à cette première équipe l’année suivante pour organiser cinq autres festivals au cours desquels défilèrent des grands noms de la tauromachie : Tomas CAMPUZANO, RUIZ MIGUEL, Victor MENDES, CHAMACO, Juan MORA, Richard MILIAN, DENIS LORE, Damaso GONZALEZ, etc. Puis c’est en 1999 que fut organisée la première novillada avec picadors de l’histoire des arènes Jean Sango.



Depuis mars 2001, les aficionados au ballon ovale et à la corrida se retrouvent en hiver lors d’une soirée de gala « La Nuit RUGBY y TOROS » au cours de laquelle ont été reçus des invités prestigieux : Pierre ALBALADEJO, Bernard LAPORTE, Jean-Pierre RIVES ainsi que les maestros PEDRES et JOSELITO, l’éleveur VICTORINO MARTIN pour ne citer qu’eux.



Aujourd’hui, ce qui était au départ un jour de fête est devenu une féria se déroulant du vendredi au dimanche : les tournois de rugby à VII, les expositions d’artistes, les groupes musicaux variés, les animations pour les enfants, un campo de feria, des bodegas et des repas gascons, préparent l’évènement majeur du dimanche avec en apéritif une tienta matinale publique et gratuite (une innovation apparue en 2001) : la novillada avec picadors.